Actualités,  Chroniques,  Romans,  Romans et Littérature,  Thrillers

CONTRARIÉTÉ D’UN GAUCHER de Martine Thorre-Gachet

Éditions du 123 ou France Loisirs

Dilemme tumultueux …

Aujourd’hui, je poursuis l’objectif PAL de l’été et vous parle d’un livre resté très longtemps sur mes étagères.

Je n’avais jamais fait la rencontre littéraire de cette auteure que je ne connaissais d’ailleurs pas. Le résumé, ainsi que la couverture, à l’époque, avait largement contribué à me séduire et c’est seulement ces dernières semaines, qu’il s’est imposé à moi en me suivant sur mon lieu de vacances.

Quelques jours seulement pour prendre la décision définitive de tout plaquer pour changer de vie et choisir de vivre une passion dévorante….

Anna aura-t-elle fait le bon choix ? Un style de livre peut en cacher un autre et je n’avais rien vu venir !

Le résumé de l’éditeur.

À 25 ans, Anna tombe folle amoureuse de Jésus, brillant universitaire, en fauteuil roulant depuis un récent accident. 15 ans plus tard, celui-ci est devenu un homme autoritaire et tyrannique, notamment avec Sam, leur petit garçon de six ans, et Anna rêve à un peu de légèreté.

Sa rencontre avec une troublante libraire, Gabrielle, lui donne le courage de quitter Jésus, mais aurait-elle oublié qu’elle était mariée pour le meilleur… Et pour le pire ? Un huis clos familial tendu où la manipulation règne en maître !

Mon ressenti sur cette lecture.

Des années dans la vie d’une femme courage dévouée corps et âme à son mari lourdement handicapé et à leur petit garçon miracle, quelques jours pour prendre une décision qui bouleversera sa vie à tout jamais.

Lorsqu’elle fait la connaissance de Gabrielle, toute la vie d’Anna tourne autour de Jésus, son mari. Lorsqu’ils se sont rencontrés, voilà des années, au centre de rééducation fonctionnelle où elle travaillait , il venait d’avoir l’accident qui allait changer à tout jamais le cours de sa vie. Rugbyman et beau garçon, Jésus, devenu tétraplégique, a su la séduire immédiatement. C’est contre l’avis de tous qu’ils se marièrent, passèrent au-delà des difficultés et réussirent le combat de devenir parents. Seulement, la réalité a rapidement rattrapé la fougue des débuts et aujourd’hui, Anna, sans cesse rabaissée, humiliée et délaissée, par ce mari rempli d’amertume envers la vie, n’est plus la femme souriante et épanouie qu’elle fut jadis, mais plutôt l’infirmière, l’employée, le punching-ball rêvé.

Alors, lorsqu’elle fait la connaissance de cette jeune libraire qui tout d’abord la trouble du fait de sa ressemblance physique avec son mari, ce jour-là, tout va basculer. La découverte du plaisir sensuel qu’elle n’a jamais pu avoir avec lui jumelée à l’interdit des bonnes mœurs d’une première relation avec une femme auquel s’ajoute l’adrénaline des rendez-vous secrets et notre héroïne se laisse entraîner par la passion dévorante jusqu’à la déraison. Vite, trop vite …

Seulement quelques semaines d’une relation fusionnelle et Gabrielle lui demandera déjà de tout quitter pour elle. Quelle décision Anna va-t-elle prendre ? Et quelles vont en être les conséquences ? Un roman sous forme de drame passionnel, pourtant est-ce bien la bonne catégorie pour classer ce livre ? Je ne vous en dirai pas plus pour ne pas gâcher la surprise, mais sachez qu’un livre peut en cacher un autre.

J’ai été touché par la vie d’Anna. Il est tellement vrai de voir à quel point notre enfance peut influencer notre destin. Abandonnée par son père alors qu’elle n’était qu’une petite fille, son cœur choisira le mari qu’elle est sûre de garder, celui qui ne l’abandonnera jamais. Elle sera dévouée à lui et à son handicap jusqu’à s’oublier elle-même. Jésus, lui, aura toujours cette colère en lui. Jeune rugbyman à la carrière prometteuse, du jour au lendemain, s’en est fini de ses rêves. Il est coincé à vie dans un fauteuil roulant avec son seul bras gauche de valide. Son amertume se reportera sur sa femme, son fils et ses mots sont parfois d’une violence sans nom.

Le quitter pour Anna n’est pas seulement un problème personnel mais s’étend également à la sphère publique. Car qui pardonnera à une femme d’avoir quitté son mari lourdement handicapé pour vivre une autre vie avec une femme ? Pourtant, qui sait réellement ce qu’il se passe chez eux et comment Jésus traite sa femme ?

Finalement, tous ces personnages m’ont touché à leur manière. Sauf Gabrielle. Je n’ai rien vu venir, pourtant je me suis dit depuis le début que quelque-chose clochait avec cette femme.

Qui ment ? Qui dit vrai ? Qui joue un rôle ? Êtes-vous seulement sûr de vous trouver dans un roman à l’eau de rose ? Voilà ce qui fait la subtilité et la beauté de cet ouvrage au-delà des messages importants qu’il véhicule.

Même si j’ai eu du mal à rentrer dans ce livre, je n’ai pas pu le quitter avant la fin. Il ne m’a fallu que quelques heures pour le terminer. Je l’ai quasiment lu d’une seule traite. La construction comme la narration est agréable, fluide et addictive. J’ai passé un très bon moment.

Pour Conclure.

Un roman à l’eau de rose qui n’en est pas seulement un. Des pages qui cachent en réalité une histoire et un dénouement insoupçonné qui font toute sa force.

J’ai trouvé ce livre à la fois, puissant, déroutant et déchirant.

Ma note : 15.5/20

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Silhouette-détourée.png.

Ma citation préférée.

Je me dépêchai, courus une fois de plus, car je voulais avoir du temps pour flâner chez Mollat après avoir récupéré un livre commandé à la librairie et que Jésus voulait lire pendant le week-end. J’aimais cet endroit où s’entassent les rêves, les fantasmes, les chagrins, les aventures, les enchantements, les perversités, les folies, les meurtres, les tortures, les amours, les noirceurs, les narcissismes et toute la gamme des sentiments humains disséquée par les écrivains. 

CONTRARIÉTÉ D’UN GAUCHER de Martine Thorre-Gachet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.