Chroniques,  Romans,  Romans et Littérature

LES PETITS RIEN QUI NOUS ANIMENT de Claire Norton

Éditions Robert Lafon

Malgré nous …

C’est toujours avec plaisir que je découvre une nouvelle histoire de Claire Norton. Un livre parfait, pour l’été, la plage et le soleil qu’il me tardait donc de dévorer.  

Le résumé de l’éditeur.

Ce matin-là, Aude est venue trouver refuge au parc des Buttes-Chaumont après avoir découvert l’infidélité de son mari.
Alexandre, lui, est contraint de faire un choix entre son grand amour et sa famille.
Quant à Nicolas, il s’inquiète des motifs qui ont poussé son frère à annuler le rendez-vous qu’ils avaient ensemble dans ce même parc.
Chacun plongé dans ses propres tourments, Aude, Alexandre et Nicolas débouchent en même temps sur le pont qui mène à l’île du Belvédère. Face à eux, une adolescente suspendue dans le vide menace de sauter. Portés par un même élan, sans réfléchir, ils se précipitent tous les trois pour la retenir.
Aucun d’eux n’imagine alors combien ce geste va profondément transformer leur vie.
Car ce sauvetage a un prix : celui de la promesse qui les lie désormais…

Mon ressenti sur cette lecture.

Bienveillance ! Ce livre est un petit bonbon édulcoré comme j’aime à certains moments de la vie. Il est parfait pour les vacances, pour la plage, pour le soleil … Quatre âmes cabossées, un coup de pouce du destin, une rencontre fortuite, un superbe témoignage d’amitié qui fait rêver, qui fait du bien au cœur.

Bien sûr, ça sonne à moitié faux quand on a les deux pieds bien ancrés dans le sol mais si vous acceptez de lâcher prise et que vous choisissez de vous laisser porter par la magie des livres, c’est une belle rencontre assurée. Les problèmes évoqués : une homosexualité non assumée, des peines de cœurs, l’absence de figure maternelle, les traumatismes d’enfance, une grossesse non désirée, le suicide, l’adultère …

Est-ce que passant par le feel-good, les thèmes en sont pour autant bâclés ? Je ne crois pas. En tout cas, ce n’est pas mon ressenti.

Charlène est une adolescente torturée par l’absence d’une figure maternelle. Alors, qu’elle appelle à l’aide, c’est Aude qui découvre que sa vie parfaite n’était qu’une illusion, Alexandre enfermé dans les convenances dictées par sa famille et Nicolas qui porte la douleur sourde de son enfance, que la vie mettra sur son chemin.

Le chantage au suicide de la jeune fille scellera un curieux pacte, cadeau empoisonné au premier abord, celui de l’amitié et de l’amour par la suite.

J’ai deviné beaucoup de choses dans ce livre, c’est la différence avec la vraie vie où l’on aimerait pouvoir avoir la certitude du tout est bien qui finit bien. Tous ensemble, c’est tout ! Oui, un petit air d’Anna Gavalda flotte légèrement sur cette histoire.

Au niveau de la narration, rien de bien novateur, plusieurs voix, communément appelées roman choral, une écriture fluide et légère, j’aime toujours autant le style de Claire Norton.

Certes, je trouve cet opus peut-être un peu moins profond, peut-être un peu moins sensible que Malgré Nous, qui posait une réelle question, celle de savoir jusqu’où aller par amitié. Il faut dire aussi que l’ouvrage se reposait sur un fait réel, ce qui a pu jouer en moi aussi.

Pour autant, moi j’aime ce genre de livre, j’ai aimé ce livre et j’ai envie de vous donner envie d’aimer ce livre.

Pour Conclure.

Un joli roman feel-good à découvrir cet été.

Ma note : 14/20

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Silhouette-détourée.png.

Ma citation préférée.

Alors, oui, vous savez maintenant que moi aussi j’ai appris qu’à tout instant la vie peut basculer. […]. Pourtant, je crois qu’il y a toujours un bonheur qui nous attend quelque part. Il faut juste ne pas se tromper dans les choix que l’on fait, dans les décisions que l’on prend …

LES PETITS RIEN QUI NOUS ANIMENT de Claire Norton

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.