FEEL’GOOD PLAGE : 100% bonne humeur, lectures tout en légèreté – #1

Cette année, mes lectures de plage ont été placées sous le signe de la bonne humeur. J’aime ces lectures légères entre deux romans plus sérieux. Ils permettent de décompresser, de sourire, de rires et j’avais donc envie de vous proposer une sélection de mes préférés de ces dernières années. AGATHA RAISIN Et oui, je ne pouvais commencer à vous présenter une série d’ouvrages feel’good sans mon fétiche de sac de plage : une collection sans fin pour mon plus grand plaisir ! AGATHA RAISIN de MC Beaton « Sans scrupule, pugnace, à la fois exaspérante et attendrissante, elle vous fera mourir de rire ! » Résumé éditeur : Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d’une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s’ennuyer ferme. Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l’arbitre de la compétition s’effondre et Agatha doit révéler l’amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur. Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l’assassin. Retrouvez ma chronique par ici DIVERS POULETS GRILLES de Sophie HENAFF J’adore Résumé éditeur : Le 36 quai des Orfèvres s’offre un nouveau patron. Le but de la manœuvre : faire briller les statistiques en placardisant tous ceux qu’on ne peut pas virer et qui encombrent les services. Nommée à la tête de ce ramassis d’alcoolos, de porte-poisse, d’homos, d’écrivains et autres crétins, Anne Capestan, étoile déchue de la Judiciaire, a bien compris que sa mission était de se taire. Mais voilà, elle déteste obéir et puis… il ne faut jamais vendre la peau des poulets grillés avant de les avoir plumés ! Retrouvez ma chronique par ici ON N’ATTIRE PAS LES HIRONDELLES AVEC DU VINAIGRE de Juliette Sachs Une version française et résolument moderne d’Agatha Raisin ! Résumé éditeur : Camille, une journaliste sympathique et un brin gaffeuse qui atteint le cap de la quarantaine, a l’impression que sa vie est au point mort. Lorsqu’elle apprend que son ex a eu la promotion dont elle a toujours rêvé et qu’il va se remarier avec une sublime créature bien plus jeune qu’elle, Camille décide de reprendre sa vie en main. Aux grands maux, les grands moyens : dans la petite ville où vit Camille, des femmes seules sont retrouvées étranglées chez elles. Bille en tête, la journaliste se lance dans une enquête secrète et périlleuse : elle veut en savoir plus sur les meurtres et tenter de publier un scoop qui boostera sa carrière. Mais elle n’imagine pas les péripéties dans lesquelles son enquête va la conduire : elle devra s’inscrire sur un site de rencontres en ligne et jouer le jeu de la femme célibataire qui se cherche un partenaire, tout en cachant la vérité à son séduisant chef et à sa meilleure amie. Sans oublier sa mère qui la rend folle ! Autant dire que Camille n’a pas fini d’en voir de toutes les couleurs ! Retrouvez ma chronique par ici LES COURANTS D’AIR de Nathalie Bianco Prescription placedesbouquins.com : relire vos passages préférés de temps en temps et l’ouvrage complet en cas de déprime sévère ! Résumé éditeur : Comment reconstruire sa vie, quand on est une quadragénaire fraichement divorcée, flanquée d’une sœur ainée loufoque, qui aime le whisky et Dominique de Villepin, d’un « Adokon » qui préfère dégommer des ennemis dans Call of Duty plutôt que de préparer son bac, de prétendants Tinder qui postillonnent des miettes de pizzas, d’une bande d’amis fêtards et déjantés, d’un chat rebelle autoritaire et bourré d’antipuces et d’un petit dernier qui se prend pour Chuck Norris ? Comment concilier son projet de ressembler à l’élégante Inès de La Fressange avec sa passion pour la cancoillotte et le vin rouge ? Entre crises de rire, tranches de vie, aventures hilarantes et accès de nostalgie, entre l’avenir à construire et le passé à archiver, il faudra beaucoup d’humour et d’amour à Nahéma pour réussir le grand saut vers une nouvelle vie… Retrouvez ma chronique par ici LA POLICE DES FLEURS, DES ARBRES ET DES FORETS de Romain Puértolas A lire ! Je suis conquise ! Résumé éditeur : Durant la canicule de l’été 1961, un officier de police de la grande ville est dépêché à P., petit village perdu dans lequel on vient de faire une macabre découverte : Joël, seize ans, a été retrouvé découpé en morceaux dans une des cuves de l’usine de confiture. L’inspecteur citadin est accueilli par le garde-champêtre, qui tient plus du gendarme de Guignol que de l’adjoint efficace, et se retrouve dans une communauté où les habitants semblent étonnamment peu affectés par le drame. Pour compliquer l’affaire, un orage empêche toute liaison téléphonique, l’autopsie a été pratiquée par le vétérinaire improvisé légiste, et la victime est déjà enterrée. Insolite et surprenante, cette enquête littéraire jubilatoire de Romain Puértolas déjoue tous les codes. Retrouvez ma chronique par ici LES PRINTEMPS de Nathalie Bianco Pour des raisons, que je ne saurais vraiment expliquer, c’est un très gros coup de cœur inattendu et je suis persuadé qu’il saura raisonner chez bien d’autres lectrices. Mon résumé : L’une est divorcée. Mal dans sa peau, malheureuse en amour, piètre cuisinière et mère de trois enfants dont un adolescent. L’autre est une accro des réseaux sociaux. Star de téléréalité, adepte convaincue de la chirurgie esthétique, à priori le QI d’une huitre. Sur le balcon du milieu, entre les deux, une mamie de 86 ans, une crème aux grands-enfants partis vivre leurs vies à l’autre bout de la planète, la laissant seule avec son immense vide. C’est l’histoire d’un état d’urgence historique qui oblige les gens à mettre leurs vies sur pause. L’émergence d’un virus inattendu qui vient tout bouleverser et sans qui ces rencontres n’auraient jamais eu lieu. Un tissage de liens indélébiles, à l’apparence banal. En réalité, des vagues d’émotions qui viennent tout chambouler sur leurs passages. Des têtes à têtes privilégiés capable de changer trois destins. Retrouvez ma chronique par ici QUAND NOS SOUVENIRS VIENDRONT DANSER de Virginie Grimaldi Résumé éditeur : « Lorsque nous avons emménagé impasse des Colibris, nous avions vingt ans, ça sentait la peinture fraîche et les projets, nous nous prêtions main-forte entre voisins en traversant les jardins non clôturés.Soixante-trois ans plus tard, les haies ont poussé et nous ne nous adressons la parole qu’en cas de nécessité absolue.Quand le maire annonce qu’il va raser l’impasse – nos maisons, nos mémoires, nos vies –, nous oublions le passé pour nous allier et nous battre. Tous les coups sont permis : nous n’avons plus rien à perdre, et c’est plus excitant qu’une sieste devant Motus. » À travers le récit de leur combat et une plongée dans ses souvenirs, Marceline raconte une magnifique histoire d’amour, les secrets de toute une famille et la force des liens qui tissent une amitié. Retrouvez ma chronique par ici SI LA MOUETTE EST RIEUSE, C’EST QUE LE THON A DE L’HUMOUR de Marianne Granier Un  super-feel-good qui fait du bien au cœur. Il est plein d’amour et de douceur. Résumé éditeur : La Mouette est plus qu’un bar de quartier, c’est un lieu à l’atmosphère unique, où chacun peut venir oublier ses soucis. Mais suite à une inspection du service d’hygiène, des promoteurs véreux tentent de mettre la main dessus ! Les habitués du comptoir refusent la fatalité : ils vont tout faire pour aider Macha à sauver son café. Comme Lola, Carmen, Armand, Maxime et toute cette joyeuse bande bigarrée et haute en couleur, vous ne voudrez plus quitter la Mouette ! Retrouvez ma chronique par ici