Chroniques,  Fantasy,  Jeunesse

LA MAGIE DE PARIS de Olivier Gay

L’intégrale – Edition de Noyelles

Influence magique …

Pour cette nouvelle lecture, j’avais envie de laisser un peu les romans pour du fantastique, genre que je n’ai pas lu depuis longtemps.

J’ai été séduite par l’intégrale de cette trilogie qui était disponible au rayon jeunesse du catalogue France Loisirs. Tout ce qu’il me fallait, sachant que ce que j’aime le moins dans ce type de livre se sont surtout les tomes sans fin où l’on se retrouve à attendre la suite qui sera publiée dans six mois, quand ce n’est pas un an. Une horreur pour moi qui déteste de plus en plus rester sur ma faim et me replonger dans une histoire laissée en suspens des mois auparavant.

Une trouvaille idéale donc ce texte d’Olivier Gay dont je ne connaissais pas la plume !

Le résumé de l’éditeur.

Du haut de son mètre quatre-vingt-trois, Chloé est capable de vaincre n’importe qui à l’escrime.

Mais lorsqu’elle aide Thomas, un garçon de sa classe, attaqué par une étrange créature, sa vie bascule. Gravement blessée, elle perd connaissance.

A son réveil, son corps ne conserve aucune trace de combat et elle se sent… différente, et plus puissante. L’heure des révélations a sonné : Thomas possède des pouvoirs magiques et, pour la sauver, il a utilisé un rituel interdit qui l’a liée à lui.

Devenue sa protectrice contre son gré, Chloé va découvrir le monde des Mages. Un monde fait de duels à l’épée, de courses sur les toits, de puissants sortilèges et d’ennemis implacables.

Un monde dans lequel elle n’a pas sa place…

Mon ressenti sur cette lecture.

La magie est omniprésente autour de nous, partout et surtout à Paris.

Le saviez-vous ? Mais peut-on en être vraiment sûr ? Soupçonniez-vous l’existence de mages dont la destinée n’est autre que de nous protéger ? De qui ? Excellente question ! De quoi ? Et bien, pour faire court, de créatures que l’on appelle les goules qui profitent des failles entre nos deux mondes pour arriver jusqu’à nous et semer la terreur.

Non, personne ne peut savoir en réalité et Chloé, elle, n’aurait jamais dû se trouver là au mauvais moment. Car notre toute jeune future championne d’escrime, n’aurait jamais pensé voir un de ses camarades de classe, Thomas, se faire attaquer par une de ces curieuses créatures. Jamais, elle n’aurait pensé devoir lui sauver la vie en y laissant la sienne. Car lorsqu’elle se réveille, et bien, jamais rien ne sera jamais plus comme avant : gratifiée désormais de superpouvoirs, elle se trouve également en permanence reliée à Thomas par la pensée.

Au premier tome, l’écriture est fluide et les chapitres courts. L’histoire proposée est plutôt novatrice, autant que cela puisse l’être pour ce type d’ouvrage. Pourtant, j’avoue que la mise en place de l’histoire est un peu longue et l’action, du coup, difficile à démarrer. J’ai dû m’accrocher pour lire la suite mais je ne le regrette pas car dès le deuxième livre, je dois avouer que j’ai été embarqué par l’histoire de ces adolescents différents. Mais il y a tout de suite quelque chose d’inacceptable et totalement improbable que je tiens à souligner : la couverture du livre de cette édition qui vous spoile le livre en moins de 2 secondes ! Et là, j’avoue que j’ai du mal à comprendre ce choix éditorial. Car sans cette phrase, il est évident que la surprise n’en aurait été que meilleure, le plaisir du lecteur conservé et le livre apprécié en profondeur.

Bref, je trouve que c’est vraiment dommageable à l’ouvrage.

En ce qui concerne nos héros, tous les personnages ont chacun une personnalité différente à creuser et notamment Cassandre, cette jeune mage agressive et blessante avec laquelle Chloé sera également alliée, malgré elle. J’aime m’intéresser à l’envers du décor, à la psychologie d’un personnage car sa façon d’agir cache toujours des blessures profondes qui expliquent souvent la situation actuelle comme ce fut le cas dans cette histoire.

Je ne lis pas souvent de nouvelles plumes en Fantasy mais je dois dire que même s’il ne m’a pas séduite dès la première ligne, ce bouquin a su, au fil des pages, monter crescendo pour capter mon attention et me captiver.

Parce que le scénario est original, irréel, parce que les valeurs véhiculées sont belles et fortes pour notre jeunesse, parce que l’auteur nous emmène dans son monde, sa bulle à lui, je recommande ce livre.

L’évasion est assurée et adaptée aux jeunes lecteurs à qui elle se destine comme aux grands enfants que nous sommes. Je dirais même que j’aurais aimé voir l’histoire aller un tout petit peu plus loin après le final.

Pour moi, c’est donc ok, défi relevé !

Pour conclure.

« Parfois un livre n’est pas celui que l’on croit »

Poussez jusqu’au deuxième tome et vous comprendrez très certainement de quoi je parle.

Plus vous tournerez les pages, plus ce livre sera susceptible de vous absorber totalement dans sa faille et pourtant, à première vue, ce n’était pas vraiment gagné.

Alors, poussez un peu, ne laissez pas tomber, l’addiction est au cours du chemin.

Ma note : 15/20

Prix éditeur broché : 12.99 €uros

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Silhouette-détourée.png.

Mes citations préférées.

Alors tu ne devrais pas douter du pouvoir des mots. Grâce à eux, l’écrivain peut voyager dans le temps et l’espace. Il peut écrire une scène qui sera lue dans un mois, deux ans, trois siècles. Il peut évoquer les rues de Paris à Séoul ou à Washington.

LA MAGIE DE PARIS de Olivier Gay

Je sais ce que je vaux. Depuis quand est-ce qu’il faut se définir par le regard des autres ?

LA MAGIE DE PARIS de Olivier Gay

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :