Chroniques,  Romans,  Romans et Littérature

LE BONHEUR EST UN PAPILLON de Marilyse Trécourt

Editions Eyrolles

Histoire sans fin.

J’avais acheté ce roman voilà un petit moment déjà.

J’avais été séduite par la couverture comme par le résumé, qui m’avait donné un réel désir à le lire.

C’est début décembre, en cette période magique de Noël où tout peut arriver, que je m’y suis mise.

Le résumé de l’éditeur.

21 avril 2015.

Thomas, 38 ans, se retrouve par hasard devant la demeure familiale où il a vécu les plus belles années de son enfance. Alors qu’il s’aventure, nostalgique, dans la maison maintenant abandonnée, sa grand-mère défunte lui apparaît et lui propose un marché : revivre les 20 dernières années de sa vie !

Le 21 avril 2015, il devra se présenter au même endroit où il aura alors la possibilité de choisir : retourner à son ancienne vie ou rester dans sa « nouvelle » vie. Thomas accepte.

Projeté 20 ans en arrière, il a 18 ans de nouveau, et 38 ans de recul et d’expérience pour ne pas reproduire ses erreurs de jeunesse. Mais refaire le parcours à l’envers sans faux pas n’est pas si simple …

Dans une dimension parallèle, Thomas sera amené, face aux événements déjà vécus de sa jeunesse, à poser de nouveaux choix.

Aura-t-il le courage de bouleverser le cours de son existence ? Oubliera-t-il son passé, sa femme et ses enfants ? Saura-t-il éviter le chaos provoqué par le battement d’ailes du papillon ?

Mon ressenti sur cette lecture.

Pour vous situer le contexte, cette proposition qui consiste à rembobiner sa vie, avec les connaissances qu’on en a aujourd’hui, m’a profondément enthousiasmé avant même d’ouvrir ce livre.

Après tout, qui n’en a jamais rêvé ?

Alors, j’attendais beaucoup de ce roman.

Pourtant au fil des pages, alors qu’il serait de mauvaise foi de dire que la promesse n’est pas tenue, j’ai rencontré des difficultés que je n’explique pas. Je n’arrivais pas à me plonger dans l’histoire, à m’attacher aux personnages tout simplement … Il m’a fallu un peu de temps avant de trouver ce Thomas sympathique.

En revanche, j’ai tout de suite accroché au style de Marilyse Trécourt, que je ne connaissais pas, et cette alternance première vie / vie parallèle fonctionne assez bien pour un rendu de lecture assez fluide.

Thomas a quelque-chose qui cloche forcément dans sa première vie, mais on ne sait pas quoi et cela, heureusement, a su m’intriguer. En tout cas, je n’ai pas cru, même une seconde, qu’il ait pu se retrouver là par hasard.

Alors finalement, c’est l’essence même du roman, à savoir la réflexion sur la possibilité de revivre sa vie qui m’a plutôt interpellé. J’ai aimé la démonstration proposée. Il ne suffirait pas de changer les choses, ni de modifier les choix qu’on a fait pour changer son devenir. En tout cas, contrairement à ce que l’on pourrait croire, cela n’est pas aussi simple.

Toucher au passé n’est pas sans conséquence, nous l’avions déjà évoqué dans Réflexions Passées de Eric F. Oakenart.

Prendre une autre direction entraîne forcément une série de répercutions, par ricochet, que l’on n’avait pas envie de changer dans sa première vie. Par exemple, Thomas se rend compte trop tard qu’en changeant de voie professionnelle il ne fera pas la rencontre de sa femme et prendra le risque de perdre ses enfants !

Je crois, qu’au fond, c’est ce que l’auteure tente de nous faire comprendre : mieux vaut prendre sa vie de maintenant en mains et prendre un nouveau départ que remuer le passé.

Pourtant, dans certains cas …

Et puis, j’ai été très surprise par la fin. Ce qu’il y a de bien, c’est que tout n’est en rien prévisible.

Je ne m’y attendais pas du tout : sois-vous allez aimer le revirement de situation, soit cela va vous décevoir. Je garde mon appréciation pour moi mais ce qui est sûr, c’est que, pour ma part, c’est complètement décontenançant.

Lire ce roman a, si on peut dire, fonctionné sur moi, mais pas de la façon dont je m’y attendais.

Il m’a plutôt servi de base de réflexion que de voyage vers un imaginaire.

Je l’ai trouvé utile et agréable, c’est l’essentiel.

Pour conclure.

La plume de l’auteure est très agréable et l’histoire intéressante mais je crois, que pour réellement apprécier ce livre, il faut savoir le lire entre les lignes et surtout à travers l’histoire de Thomas.

Car c’est cet aspect-là qui m’a, personnellement, le plus motivée.

Ma note : 14/20

Prix éditeur : 16 €uros

Ma citation préférée.

Je comprends alors que le bonheur est semblable à ce papillon. Il est éphémère, volatile et insaisissable. Mais quand, par chance, il se présente à nous, nous devons prendre le temps de nous délecter de sa beauté et l’apprécier tel un trésor.

LE BONHEUR EST UN PAPILLON de Marilyse Trécourt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :