Actualités,  Chroniques,  Coups de Cœurs,  Romans,  Romans et Littérature,  Thrillers

DOUCEMENT RENAÎT LE JOUR de Delphine Giraud

Editions Fleuve

Date de sortie : 14/01/2021

Amnésie protectrice …

J’ai été d’abord vraiment émerveillée par la couverture de ce livre que j’ai trouvé simple et magnifique.

Puis, je dois dire qu’ensuite le résumé a su me charmer dès la première lecture.

Je n’avais jamais lu Delphine Giraud et c’est une très belle plume que j’ai découverte grâce aux Editions Fleuve qui ont eu la gentillesse d’accepter de me faire découvrir ce livre en avant-première.

Je les en remercie vraiment beaucoup.

Mon résumé.

Connie en est certaine : un bout de son passé lui manque.

C’est en forêt, alors qu’un cycliste menace de la renverser, que cette magnifique jeune femme revoit ce vélo rouge et qu’un curieux sentiment de vide refait surface.

Son père nie et lui ment, elle en est maintenant sûr.

C’est alors qu’elle décide de fouiller dans des vieilles affaires de la maison familiale, qu’elle tombe sur une vieille photo : elle, petite fille, à côté d’un petit garçon qu’elle ne connaît pas.

Voilà un secret de famille, profondément enfoui depuis des années, révélé au grand jour.

Connie a un frère caché dont ses parents lui ont cachés l’existence, allant peut-être même jusqu’à entretenir une amnésie que son corps de petite fille aurait lui-même provoqué.

Mais pourquoi lui a-t-on délibérément fait oublier ce frère tétraplégique qui vit dans une maison médicalisée ? Pourquoi ne voulait-on pas qu’elle se souvienne ? Que sait-elle réellement de cette mère qui lui a tellement manqué malgré sa présence quotidienne ?

Pourquoi Connie a tellement de mal à aimer ? Pourquoi ne peut-elle pas s’attacher ?

Au fil des pages avancez avec Connie, sur les traces de son passé, et apprenez, avec elle, à apprivoiser ce petit frère, que la vie avait effacé de sa mémoire pour mieux la protéger …  

Mon ressenti sur cette lecture.

Toutes les fragilités de l’âme humaine sont abordées dans ce livre avec délicatesse, douceur et pudeur.

Une maman qui appelle désespérément à l’aide, un mari qui porte à bout de bras toute sa famille avec une force incroyable pourtant fissurée de ses propres failles, un enfant qui se retrouve quasiment seul face à son handicap et un secret de famille qui pèse lourd dans la vie d’une sœur qui n’en a pourtant pas connaissance.

J’ai vraiment aimé naviguer entre passé et présent dans cette intrigue merveilleusement bien construite où tout n’est que bienveillance pour des sujets pourtant si difficile à traiter.

Chacun des personnages a son histoire, ses joies, ses peurs, ses peines, son courage, ses raisons et ses faiblesses. J’ai ressenti chacun d’eux comme essentiel à l’histoire. Chacun a une personnalité marquante et un rôle à jouer vraiment intéressant.

Beaucoup de thèmes douloureux font partis intégrante de ce livre, comme la dépression, le handicap, le poids des secrets de famille … Mais jamais, de façon mélancolique et triste. On sent que l’auteur a fait un travail de documentation qui permet de se rendre compte et de réfléchir mais que son but n’était vraiment pas d’amener aux larmoiements. Loin de là, ce livre, je trouve est toujours dans le positif.

Il est plein d’optimiste, donne envie d’aller de l’avant, de tendre la main, de s’ouvrir l’esprit.

J’ai aimé la vision de Connie sur son frère tétraplégique. Elle ne le voit pas, ni le considère comme un infirme mais bien, au contraire, comme une personne à part entière. Une personne capable de ressentir, d’aimer, d’échanger, de réfléchir, de comprendre … Tout simplement de vivre, malgré les freins imposés par la maladie.

Je ne saurais tout simplement pas vous raconter ce livre, tant il est intime, tant il faut le vivre à travers sa lecture. Moi, j’ai aimé le retrouver tous les soirs au coin du feu et j’ai été presque triste de tous les quitter, tellement il m’a fait du bien.

C’est un feel-good particulier qu’on pourrait dire mêlé à un soupçon de thriller juste bien dosé. Il m’a fait vivre beaucoup d’émotions diverses : j’ai ri avec la belle personnalité du nouvel employé de Connie, je me suis tellement bien senti au milieu des fleurs de l’Amapola, j’ai souffert pour cette mère en détresse, j’ai été admirative envers ce père et ce malgré son aveuglement ou son impuissance à la détresse de sa femme, j’ai été émue devant les retrouvailles d’un frère et d’une sœur après autant d’années, bouleversée aussi par les souffrances de Mat, ce petit garçon devenu jeune homme, seul, entre quatre murs, dans un corps qui ne répond plus.

C’est le genre de livre que j’aime personnellement découvrir et lire, et sincèrement une adaptation à l’écran me ravirait.

Pour conclure.

Un excellent roman.

Ce livre est magnifique et c’est un coup de cœur pour moi.

Ma note : 19/20

Mes citations préférées.

Si je ne suis pas mort, c’est parce qu’il y a une raison. J’ai encore quelque chose à faire sur cette Terre. Tous autant que nous sommes, nous devons profiter du temps qui nous reste ici. C’est notre devoir. Alors s’il y a des obstacles sur notre route, on doit essayer de les surmonter.

DOUCEMENT RENAÎT LE JOUR de Delphine Giraud

Il n’y a pas de hasard dans la vie. Que des signes, disséminés çà et là, qui montrent le bon chemin.

DOUCEMENT RENAÎT LE JOUR de Delphine Giraud

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *