Chroniques,  Romans et Littérature,  Thrillers

SI JE MENS, TU VAS EN ENFER de Sarah Pinborough

Editions Préludes

Si tu savais …

Vous allez voir que cela va changer dans les jours qui viennent … Mais ces derniers temps, j’ai été très Thriller. Ce qui m’a donné l’occasion de lire ce livre que m’avait offert Les Editions Préludes l’année dernière.

Je n’ai pas pu me plonger dedans avant et je m’en excuse d’ailleurs sincèrement auprès d’eux.

Mon résumé.

Trois voix. Trois vies. Trois femmes.

Lisa et Ava, sa fille. Marylin, la meilleure amie de Lisa.

En apparence, aucun secret l’une pour l’autre. Mais la réalité est toute autre.

Que souhaite dissimuler Marylin à sa meilleure copine, comme à son entourage, derrière sa bonne humeur, son sourire et son couple parfait ? Qui est vraiment Lisa, cette discrète maman célibataire qui ne désire qu’une seule chose, se fondre dans la masse et ne jamais se faire remarquer ?

Quel secret Ava dissimule-t-elle à sa mère ? Ce pourrait-il qu’il soit directement lié avec celui de celle-ci ?

Tout bascule le jour où, par hasard, Ava sauve un petit garçon de la noyade et fait la couverture des journaux.

Rapidement, vous allez vous rendre compte que toutes ces questions sont bien plus graves et profondes que ce que vous auriez pu imaginer dans l’intimité de nos trois héroïnes.

Pourtant, y-a-t-il vraiment une manipulatrice dans ce trio ?

A vous de le découvrir dans ce thriller psychologique explosif !

Mon ressenti sur cette lecture.

En trois mots : captivant, touchant, dramatique …

Car ce sont plusieurs sujets qui sont abordés subtilement et pudiquement autour de ces trois femmes.

Quand on découvre Lisa, on devine très rapidement qu’elle est protégée par les autorités sous une fausse identité. Une nouvelle vie qu’elle tient à préserver à tout prix mais pourquoi ? Comment ? J’ai d’abord pensé à un témoin protégé car même sa fille ne semble pas au courant du passé de sa mère. Alors, il y a autour de cela, forcément, dès le début, cette question qui nous intrigue. Cela se dévoile lentement au départ, ce qui attise forcément la curiosité. On se doute bien que tout va réapparaître à un moment ou un à autre et que le commencement du livre commence ici mais en même temps on apprend aussi à découvrir ce personnage, telle qu’il est aujourd’hui et je dois dire que cela la rend plutôt sympathique à nos yeux.

Et son secret, elle ne peut le confier à personne, même pas à sa meilleure amie Marylin. Copine si joyeuse, magnétique, au couple si parfait débordant d’attention et d’amour. En façade seulement ! Car, notre Marylin, elle, c’est de tout autre chose dont elle ne veut pas parler à son amie. Par honte ? par fierté ? Par peur ?

Ce livre aborde avec finesse et pudeur la problématique de la lourde vie quotidienne d’une femme battue, sous l’emprise sournoise d’un mari violent. Le sujet est dur et ce n’est pas le seul. Autant vous prévenir tout de suite on glisse aussi sur de la violence verbale et physique qui touche les enfants. En passant par la pédophilie. Et là, il faut être un peu préparé. Je ne m’y attendais pas du tout. Pour autant, l’auteure ne rentre pas trop dans les détails, ce qui rend le livre supportable pour les âmes sensibles dont je fais partie.

L’auteure met également le doigt sur la dangerosité d’internet et des réseaux sociaux chez les adolescents. Ava, la fille de Lisa, est en lien avec un inconnu, dont elle ne connaît rien, sur Facebook. Amoureuse d’un fantôme, qu’elle sait tout juste plus âgé qu’elle, il l’incite à s’enfuir pour le retrouver.

On comprend très vite qu’elle va se mettre en difficultés et que n’importe qui peut se cacher derrière cet écran. Que la vie de cette adolescente est très certainement mise en jeu. Pour le rôle d’Ava, il est vrai que j’aurais aimé avoir un peu moins ce côté cliché donné aux adolescents avec, par exemple, moins de détails sur sa vie sexuelle qui n’apporte pas grand-chose au récit, si ce n’est appuyer sur le côté naïve et perdue de cette jeune fille.

On arrive donc directement à l’intrigue qui, elle, quoi qu’on en dise est quand même bien pensée. On a qu’une envie, celle de sortir, comme dans tout thriller, de tout ce brouillard qui nous entoure. Personnellement, certaines solutions sont apparues à moi comme évidentes mais pas toutes !

J’ai été attendri par la décision de Marylin d’aider son amie, malgré la découverte de son passé. En revanche, le client de Lisa qui se met en quatre pour l’aider m’a paru une possibilité moins crédible.

Vous l’aurez compris, tout l’intérêt et l’essentiel de cet ouvrage repose sur la psychologie de ses personnages. Dont une en particulier dont je ne peux pas vous révéler le nom sans vous en dévoiler beaucoup trop mais la folie trouve sa source dans beaucoup d’histoires du passé et elle est partout !

Enfin, j’ai beaucoup aimé le choix narratif. Il donne de la profondeur aux personnages et nous fait sentir au plus proche de l’histoire.

Si vous aimez les thrillers, je pense que vous devriez accrocher …

Pour conclure.

Thriller efficace qui a le mérite d’aborder et de dénoncer des problématiques de sujets sensibles et actuels.

J’ai eu du mal à reposer mon livre. J’ai été intrigué par la vie de cette héroïne au destin brisée qui perd de nouveau tout contrôle sur sa vie.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Silhouette-détourée.png.

Ma note : 16/20

Ma citation préférée :

J’ai laissé une vie se construire autour de moi. Les gens croient aux vies, comme si c’était la vérité d’une personne et pas de la poudre aux yeux. Il suffit d’aller sur Facebook. Tous ces minables qui tentent de s’éblouir les uns les autres avec leurs photos de vacances, leurs vantardises déguisées et #quellechance.

SI JE MENS, TU VAS EN ENFER de Sarah Pinborough

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :