Actualités,  Chroniques,  Romans et Littérature,  Thrillers

LA REMPLAÇANTE de Michelle Frances

Editions L’Archipel

Télé, ton univers impitoyable !

Date de Sortie : 10 septembre 2020

C’est un peu au hasard des sorties de cette nouvelle rentrée littéraire que j’ai découvert ce nouvel ouvrage.

Intriguée par le mélange thriller / univers superficiel de la télévision, j’ai très vite compris la potentielle dose de suspense que celui-ci pouvait m’apporter.

Je remercie donc les Editions de l’Archipel pour cette lecture, en avant-première, dont la sortie officielle est prévue pour le 10 septembre prochain.

Mon résumé.

Carrie et Adrian semblent filer le parfait amour.

Sans enfant, d’un commun accord, tout sourit à ce couple de quadragénaire qui a décidé de se consacrer à leur seule carrière professionnelle depuis toujours. Nous sommes dans l’univers impitoyable de la télévision et Adrian est un scénariste en vogue admirablement assistée de Carrie, sa productrice.

Seulement voilà, Carrie tombe enceinte par accident. Contre toute attente, elle décide de garder ce bébé, contre l’avis de son mari, voyant, pour elle, l’unique occasion de devenir mère.

Tout change alors : le regard de son mari vis-à-vis d’elle, sa capacité à s’investir autant qu’avant dans son travail…

D’ailleurs, qui va remplacer la productrice auprès du scénariste pendant son congé maternité ?

Emma, jeune diplômée, est recrutée pour le job, non sans ayant un peu gonflé son CV comme son expérience.

Alors voilà, la remplacée commence à voir d’un mauvais œil cette remplaçante un peu trop parfaite. En effet, se rendant très rapidement indispensable aux yeux de l’équipe comme d’Adrian, Carrie se sent menacée. 

Alors qui est réellement cette fille si ambitieuse ? Jusqu’où est-elle prête à aller pour avoir sa place ? Pourquoi tant d’obsession pour Carrie qu’elle dit simplement prendre pour modèle ? Pourquoi Adrian part-il si souvent travailler dans leur maison de campagne uniquement avec elle ? Notre héroïne connaît-elle si bien son mari ? Qui joue ? Qui ment ? Qui est honnête ? Qui tient les ficelles ? Vous croyez avoir compris ? Avouez ? Ne vous fiez pas aux apparences …

Elles sont parfois trompeuses !

Mon ressenti sur cette lecture.

Quand Carrie tombe enceinte, c’est vraiment un pur hasard. Elle et Adrian n’avait pas prévu d’avoir un enfant, vivant uniquement pour leur carrière professionnelle. Seulement, l’horloge biologique tourne et si elle perdait là son unique chance de devenir mère ?

A partir de là, tout est bouleversé et cela je pense que notre héroïne ne l’avait pas vraiment imaginé. Outre le rejet d’Adrian pour cet enfant (prévisible vu sa réaction) sur un plan personnel, nous sommes dans l’univers impitoyable de la télévision : hypocrisies, jalousies, illusions, ma chérie aujourd’hui, oubliée de tous demain … Et cette option, Carrie ne l’avait pas envisagée une seule seconde. Tout comme elle n’avait pas prévu que sa remplaçante, Emma, soit aussi parfaite. Alors, cette jeune mère, déjà déboussolée par l’arrivée d’un bébé qu’elle se retrouve à devoir gérer seule, s’inquiète pour sa place de productrice qu’elle aime tant, auprès de son mari qu’elle aime tout autant. Ce bébé s’était son rêve, elle l’a désiré, il a sa place dans son cœur, alors pourquoi serait-ce un handicap à sa carrière ?

Si au départ, l’énigme semblait simple, elle va apparaître de plus en plus complexe au fil des pages. Car tout est dans la psychologie des personnages. Qui est le gentil ? Qui est le méchant ? Et surtout, où est le meurtre ? Où va ce livre ? Il y a un grand mystère autour de l’intrigue que l’on ne voit nullement venir. Est-ce une simple histoire de jalousie ? Pourquoi nous captiverait-elle autant alors ? On rentre tellement dans l’intime des personnages, qui à tour de rôle, nous deviennent sympathiques, antipathiques, bizarres … Que l’on se surprend très rapidement à rechercher qui peut bien avoir une double personnalité ? Et j’avoue, que c’est bluffant ce stratagème de l’auteure : malgré l’absence de faits, cela fonctionne parfaitement ! J’avais bien du mal à poser ce livre tellement il m’a emmené vers des directions insoupçonnées.

La personnalité d’Emma est fascinante et intrigante à la fois. J’ai été très touché par son enfance et son adolescence difficile, encore aujourd’hui en tant qu’adulte, avec des parents exigeants, si peu attentionnés et à l’écoute de leur fille. Tout ce qu’elle fait, dans sa première motivation, c’est pour leur plaire, obtenir un peu de reconnaissance et d’attention en retour. On comprend donc très bien ce besoin de perfectionnisme, d’être apprécié dans son travail, cette quête de légitimité. Ce qui la rend extrêmement touchante. Pourtant, d’un autre côté, difficile d’expliquer cette fascination pour Carrie quelque-peu contradictoire avec ce besoin de ne jamais la décevoir. On a donc quand même un doute sur son comportement très ambigu. Quant à la jeune maman, on compatit aussi à son désarroi face à un nourrisson, au père absent, qui tente d’assumer seule tous les rôles mais qui est tiraillée aussi par sa passion pour son travail. Pourquoi, avoir un enfant serait forcément devoir renoncer à sa carrière ? C’est un réel problème aussi que soulève l’auteure. Mais, elle est courageuse notre héroïne, elle inspire donc aussi un réel capital sympathie (malgré qu’on la devine très jalouse). Tout le contraire de son mari, qui dès le départ, comme pour la suite, apparaît au lecteur comme un monstre d’égoïsme. Et pourtant, au début, on aurait pu lui trouver une excuse : après tout, il ne voulait pas de ce bébé.

Je dirais donc que la sauce a plutôt bien prise. J’ai eu envie de savoir la suite, je me suis attaché aux personnages, à leurs vies, leurs histoires … On se perd dans le vrai, dans le faux jusqu’à un dénouement progressif qui se dévoile lentement tout au long du livre. Je pense que la recette de la plume est donc très efficace. Sans thriller bien sanglant, nous arrivons à un mélange justement dosé et addictif à souhait. A un moment donné, je me suis même demandé, si tout cela n’était pas en réalité un scénario de série télé quitte à être en plein dedans ! Et bien non, c’est tout ce que je vous révélerai … En tout cas, cela pourrait le devenir … Bien joué !

Pour conclure.

Tout est dans la psychologie des personnages.

A la fois perdue et captivée par leurs personnalités comme par leur façon d’agir, j’ai tourné les pages avec facilité et envie pour savoir si et quand notre héroïne allait perdre tout contrôle de sa vie et surtout pourquoi ?

Très bonne lecture pour ma part !

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Silhouette-détourée.png.

Ma note : 16/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :