Chroniques,  Romans,  Romans et Littérature

UN ENFANT A TOUT PRIX de Pascale Rault-Delmas

Editions Charleston

Sournoise blessure …

C’est d’un sujet qui me tient particulièrement à cœur auquel l’autrice de ce livre a choisi de s’intéresser, aujourd’hui, sous la forme de ce récit puissant sur les parcours, les espoirs, les blessures de ces couples aux désirs d’enfants impossibles.

Ce roman est l’exploration de la douleur de ces femmes qui ne peuvent pas donner la vie, des conséquences sur leurs couples, du douloureux parcours de la PMA, de l’adoption, du besoin de connaissance de ses origines ou encore de l’acceptation …  Attention, avec une petite nuance quand même avec aujourd’hui … Le voyage se passe dans les années 1980.

Mon résumé.

1980. Isabelle est hôtesse de l’air. Une vie passionnante sans cesse entre deux vols qui lui plaît énormément jusqu’à sa rencontre avec Andrew sur un Paris-New York. Le coup de foudre, l’amour fou mais un homme torturé autour du mystère de sa naissance qu’Isabelle aidera à élucider pour enfin lui faire trouver le chemin de la sérénité.

Apaisé, Andrew n’aura plus qu’une obsession en tête : devenir père. Mais notre héroïne n’avait jamais songé à cette éventualité et encore jamais fait cas des problèmes physiques que rencontrent son corps qui pourraient l’empêcher de devenir mère. Sa vie, sa passion, c’est son travail. Alors, par amour, elle y renoncera, s’engagera sur le dure parcours de la PMA (Procréation Médicalement Assistée) dont la récente naissance du premier bébé éprouvette en France fait naître beaucoup d’espoir pour tous ces couples infertiles.

Mais Andrew pourtant obsédé par son désir d’enfant, s’investit peu dans ce parcours médical, considérant que c’est le problème de sa femme, fragilisant ainsi leur couple de jour en jour.

Sur ce chemin, nous ferons la rencontre d’Agnès, qui après de nombreuses fausses couches décidera d’orienter son couple vers une démarche d’adoption et puis il y a aussi Carole, qui elle décidera d’accoucher sous X.

Les vies de ces personnages se mêleront, se démêleront au fil des pages, car la vie nous réserve parfois bien des surprises, surtout dans les livres romantiques …

Mon ressenti sur cette lecture.

Je suis tombé un peu par hasard sur cette nouvelle sortie littéraire des éditions Charleston sur les réseaux sociaux, au moment du confinement. Immédiatement, ce fut impossible de résister. Il faut préciser quand même, et avant tout chose, que seule la version numérique est disponible à ce jour en raison des bouleversements survenus sur les nouvelles publications dans le contexte sanitaire actuelle. Cependant, la version brochée devrait pouvoir sortir pour le 15 juillet selon mes dernières sources.

Je dois avouer que je m’attendais à un traitement léger du sujet, une sorte de comédie romantique dont la lecture serait rapide et je dois dire que ce fut tout le contraire. Touchée par une histoire qui fait douloureusement écho à la mienne, fragilisée par la période anxiogène du confinement, j’ai mis plusieurs semaines à lire ce livre sans pour autant avoir envie de le lâcher.

Certes, il faut faire abstraction de la période pour les progrès d’aujourd’hui en matière de science mais surtout de quelques lois et règles de protection de l’enfance sur l’adoption qui rendent certains passages surréalistes même à notre époque mais qui sont nécessaires pour la belle histoire qu’il raconte. Malgré tout, cet ouvrage est extrêmement bien documenté, traitant de tous les aspects du désir et du non-désir d’enfants, des différentes options existantes à tous, de la souffrance des couples, de l’adoption, de la recherche des origines, son importance …

Pour moi, ce fut loin d’un roman facile à lire, car l’issue pour certains personnages est des plus inattendue et dramatique. Heureusement, cette couleur de comédie romantique plane et rôde toujours au fil de la lecture, ce qui vient contrebalancer et donner le juste équilibre.

A travers les personnages et cette histoire, l’autrice rend hommage à ces couples restés sur la ligne de départ alors qu’elles souhaitent si fort fonder une famille. Pour une fois, sous la forme de fiction, j’ai rencontré ce que je n’ai jamais rencontré dans la plupart des récits autobiographiques qui présentent souvent la PMA comme la solution miracle. Et puis, c’est une belle reconnaissance d’une souffrance très peu reconnue par une société qui pourtant en est sûrement pour grande partie responsable.

En revanche, bien sûr, ma connaissance de l’adoption, n’a pas adhéré au mode de fonctionnement de mise en relation d’un couple et d’un enfant à l’international tel qu’il est présenté ici, dans les années 1980 ! Ce qui pourrait fausser la vision des gens qui n’en n’ont aucune connaissance aujourd’hui. Mais, cela a le mérite de dénoncer les aberrations et les abus qu’il y a pu avoir par le passé et qui ont heureusement conduit à des conditions strictes et réglementées des adoptions internationales respectueuses de l’enfant comme des adoptants, de nos jours.

Cet écrit pousse à la réflexion, met au jour une situation très peu connue pouvant provoquer, pourquoi pas, une prise de conscience chez le lecteur lambda.

C’est un livre très intéressant, une comédie romantique, un beau roman avec une belle intention de l’autrice que je ne suis pas prête d’oublier !

Pour conclure.

Pour moi, un beau roman, parfois douloureux à lire, dans lequel je me suis parfois reconnue sur fond de romantisme. Pour d’autres, une jolie comédie romantique, je pense, qui les amènera forcément à considérer le sujet d’une telle situation.

Merci Pascale Rault Delmas ! Merci aux éditions Charleston !

Ma note : 16.5/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :