Autour des livres,  Chroniques,  Jeunesse,  Romans et Littérature

ELLE S’APPELAIT CAMILLE de Lucie Galand

Editions Didier Jeunesse

J’ai encore des choses à dire …

Parmi les dernières parutions jeunesse de ces derniers mois, j’avais remarqué ce livre dans le catalogue de l’éditeur grâce à sa couverture énigmatique qui m’avait tout de suite subjuguée.

Je remercie les éditions Didier Jeunesse pour avoir accepté de m’envoyer la version numérique du premier roman de Lucie Galand car ce fut un vrai délice.

Mon résumé :

Comme tous les étés, Lucas pensait passer ses vacances d’été à traîner, tous les jours, à la piscine avec son meilleur ami, Fred. Seulement voilà, cette année, ses parents en ont décidé autrement. C’est donc dans la maison d’enfance de sa maman, en pleine campagne, que Lucas, son grand-frère Antoine et leurs parents passeront leurs deux prochains mois.

Des adolescents, d’abord boudeurs, des parents au comportement bizarre, un mystérieux secret de village, voilà ce dans quoi nous allons nous plonger… Un soir, Lucas décide de répondre à de mystérieux signaux lumineux émanant de la forêt. C’est donc au beau milieu de la nuit, qu’il se retrouve à rencontrer Camille, adolescente de son âge au comportement troublant, dont il tombe tout de suite amoureux. Rien d’anormal, me direz-vous ? Et si je vous précise que Camille appartient en réalité au passé ? Qu’elle est morte depuis longtemps et que le premier amour de Lucas est en réalité un fantôme ? Me croyez-vous ?

Pourquoi reviens-tu maintenant, Camille ? Aurais-tu encore des choses à nous révéler ? Lucas, avec l’aide de son frère, n’aura pas d’autre choix que de remuer le passé …

Mon ressenti sur cette lecture :

C’est un très beau roman jeunesse que j’ai beaucoup aimé. Par une écriture dynamique et fluide, Lucie Galand met de très belles valeurs en avant : la famille, l’amitié, l’entraide, la sincérité … C’est une histoire très positive qui nous montre, très simplement, les conséquences des non-dits sur la vie. Je me suis laissé emporter dans cette histoire mystérieuse pleine de tendresse.

Je pense que les adolescents se retrouverons facilement dans les personnages de Lucas et Antoine, en tout cas tous les ingrédients y sont judicieusement réunis. Leur famille est aimante, proche de leurs garçons et a fait de ces adolescents de belles personnes à l’intérieur. Malgré tout, le secret d’une génération a souvent des répercutions sur les générations suivantes et vient, aujourd’hui, le moment où le poids des non-dits devient insupportable. A partir de là, difficile de le contenir.

Dans ce roman, c’est le passé qui fait surface dans le présent pour l’apaiser. Camille est un fantôme, qui appartient au passé de ce village. Elle va pouvoir se faire entendre à travers Lucas et Antoine car ce qu’elle n’a pas eu le temps de faire ou dire avant de mourir a des répercussions sur le présent. On comprend très vite qu’elle est venue réparer et que cela a un rapport avec la famille des deux garçons mais pour autant nous n’entrevoyons pas la finalité, ce qui maintiens tout le suspense et rends l’histoire si addictive. Les personnages apparaissent sincères, touchants et les messages véhiculés absolument nécessaires dans un monde de bruts tel que le nôtre.

Il plane sur cet ouvrage un soupçon de merveilleux enivrant qui laisse rêveur. Autant sur le fond que sur la forme, c’est parfait !

Pour Conclure :

Une très belle lecture qui va plaire aux adolescents mais également aux grands enfants que nous sommes. Un premier essai très prometteur !

Alors qu’en pensez-vous ? L’avez-vous lu ?

Ma note : 16/20

Ma Citation Préférée :

Ce que je sais, avec la certitude de quelqu’un qui n’a rien à perdre, c’est qu’à la fin de cet été-là, je n’étais plus un enfant.

ELLE S’APPELAIT CAMILLE de Lucie Galand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :