Chroniques,  Coups de Cœurs,  Romans,  Romans et Littérature,  Témoignages

CELLE QUI ATTEND de Camille Zabka

Editions L’ICONOCLASTE ROMAN

… N’est pas seule à attendre …

C’est un livre que j’avais remarqué sur les réseaux sociaux et que j’avais très envie de lire depuis sa sortie. Classé roman Coup de Cœur par ma médiathèque, je suis de cet avis car j’ai dévoré ce premier ouvrage de Camille Zabka …

Mon résumé :

Alexandre se retrouve en prison sur ce que l’on pourrait presque appeler un malentendu. Un ancien délit de fuite, une non-présentation à une convocation devant le juge, un avis de recherche, un contrôle … Il est soudain rattrapé par un vieux passé et tout bascule. Alors qu’il était sur le point déménager avec sa femme et sa fille pour une nouvelle vie, il se retrouve soudain pris au piège à Fleury-Mérogis avec petits délinquants et grands-malfrats. Puis, c’est une succession d’erreurs administratives et les quelques semaines se transforment en mois …

Dehors, sa femme et sa fille l’attendent alors que le quotidien continue. Les lettres qu’ils échangent, leur amour à tous les trois sont les seuls moyens pour Alexandre de se battre pour garder espoir … Mais entre l’ennui, la cohabitation carcérale et l’enfermement, le piège se referme doucement sur notre innocent …

Mon ressenti sur cette lecture :

Quel beau témoignage d’amour, de vie et de survie ! J’ai vraiment adoré cet ouvrage. Il est bouleversant, touchant, bien écrit, simple, fluide … C’est vrai que l’univers carcérale est un sujet dur et difficile – le dernier livre que j’ai lu sur le sujet, de mémoire « médecin chef à la prison de la santé » de Véronique Vasseur, je n’avais pas accroché du tout – Bien trop violent à mon goût – Mais là, bien qu’il s’agisse d’une histoire tirée d’un fait réel, vraiment cela n’a rien à voir. L’intrigue tourne autour d’Alexandre, de ce qu’il vit mais aussi et surtout de ce qu’il ressent. Du vide, du manque, non seulement de liberté mais aussi de sa femme et de sa fille qui le nourrissent habituellement de leur présence et de leur amour. Alors, lui qui n’a pas l’habitude d’écrire … C’est pourtant, les lettres qu’ils échangent tous les trois qui vont le faire tenir. Sa seule chance de survie ! Et ces lettres ont va les partager avec eux !

Je crois qu’il y a longtemps que je n’avais pas vibré comme cela avec un personnage. J’ai vécu avec lui sa malchance, sa solitude, son désarroi … J’ai été admirative devant sa force de caractère et déboussolé lorsqu’il a perdu pieds.

Mais, je crois que cela n’est pas le fruit du hasard …

Je découvre cette nouvelle plume qui signe avec « Celle qui attend » son premier roman et je pense que je ne vais pas la lâcher. C’est un roman extrêmement bien documenté, non seulement dans l’environnement (en l’occurrence la prison) mais également sur les rapports humains. Et pourtant, c’est juste ce qu’il faut, là où il faut, sans rentrer dans des détails qui alourdiraient l’histoire. Pourtant, l’univers est dur, violent mais le faire vraiment ressentir, je ne crois pas que c’était vraiment le but et c’est plutôt réussi. Vraiment une belle écriture qui sied parfaitement au roman et qui sublime même le récit tiré de faits réels. Rester dans le réalisme de la prison tout en préservant le lecteur.

C’est exactement cela ! J’étais dans le réel mais tout en étant embarqué dans une bulle d’amour et j’en redemande !

Pour Conclure :

C’est un Coup de Cœur pour ce roman que j’ai dévoré en moins de 48h00 ! Un beau témoignage parfaitement romancé plein d’humanité et d’amour ! Bouleversant !

Mes Citations Préférées :

J’ai sympathisé avec des mecs louches, des meurtriers, des cambrioleurs , des dealers, des proxénètes. C’est fou qu’on soit tous enfermés ensemble.

CELLE QUI ATTEND de Camille Zabka

Les derniers jours paraissent une éternité. C’est vraiment étrange ici le temps qui ne passe plus, cet arrêt obligé dans ma vie pendant que votre vie à vous continue.


CELLE QUI ATTEND de Camille Zabka


Ma note : 18/20

Alors, il vous dit ? Vous l’avez lu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *