Chroniques,  Romans et Littérature,  Témoignages

TREMBLER de Catherine Laborde

Editions PLON

Pourquoi ?

Certes, j’avais entendu parler de la maladie de Catherine Laborde et de son livre, sans pour autant, je l’avoue, avoir eu envie de le lire. Pourtant, lorsque je l’ai vu dans le rayon nouveautés de la bibliothèque, mon intérêt pour les témoignages, saupoudré d’un soupçon de curiosité, l’a fait atterrir directement dans mon sac.

Mon résumé :

Qui ne connaît pas Catherine Laborde ? Longtemps présentatrice météo sur la chaîne de télévision TF1, cette dame talentueuse, devient par son rendez-vous quotidien de presque trente ans, mais aussi par la douceur et la gentillesse qu’elle dégage, un membre à part entière de chaque famille française. Alors, comment rester insensible à l’annonce de sa maladie ?

C’est avec ses mots à elle, que Catherine Laborde a souhaité aujourd’hui nous raconter celui qui ne la quitte plus aujourd’hui … Son Parkinson.

Mon ressenti sur cette lecture :

En France, plus d’un million de personnes sont touchées par une maladie neuro-dégénérative et Santé Publique France, sur son site internet, annonce deux fois plus de cas en vingt-cinq ans. Si ce n’est donc pas un cas isolé, je crois vraiment que le témoignage de Catherine Laborde fait partie de ces nombreux livres utiles que tout le monde devrait lire non seulement parce-que leurs sujets poussent à la réflexion mais aussi parce qu’ils aident à voir certaines choses différemment, en relativisant.

Catherine Laborde avait tout pour être heureuse et passer une retraite paisible, pourtant le diagnostic lui tombe dessus un beau matin sans prévenir et rien ne sera jamais plus comme avant … On ressent à travers cet écrit une forte envie de mettre des mots sur sa maladie, de la faire connaître. J’ai l’impression que c’est même plus qu’une envie, c’est un besoin, je pense.

Alors, elle nous parle à nous lecteurs, tout en douceur, tout en pudeur, avec tendresse, humour parfois, comme à un journal intime. Elle nous confie sa rencontre avec sa maladie, ce qu’elle en sait, le présent, le futur, sa maman, la météo, son corps qui ne fait que de la trahir peu à peu … J’ai bien aimé la hiérarchie du livre : l’annonce de la maladie, puis son explication et des mini-chapitres, ayant souvent un membre du corps ou un sentiment pour titre. C’est bien trouvé et cela évite le côté larmoyant. Car, je ne crois pas du tout que le but était de se lamenter sur son sort et de ce côté-là, c’est plutôt réussi. C’est triste, c’est sûr, mais encore une fois, j’ai vraiment eu une impression d’un besoin énorme de se confier, de poser son mal sur le papier. En prenant soin de laisser les traces de Parkinson … Tout est impromptu … Les mots si ce ne sont pas les bons, n’ont pas été remplacés.

Pourtant, je ne sais pas pourquoi, à des moments, elle m’a perdu … Je ne saurais pas comment l’expliquer … Trop d’intimité, pas assez, je suis incapable de de vous dire … Par moment, on aborde des choses, qui n’apporte pas grand-chose au récit … Et puis, sans vous dévoiler trop de choses, je n’ai pas vraiment compris … Parkinson ? Ou pas Parkinson, peut-être que j’étais déjà loin à ce moment-là …

Dommage, pour moi !

Pour Conclure :

Un petit récit de 156 pages, tout en pudeur et en émotion.

Ma note : 14/20

Mes citations préférées :

Moi ? C’est quoi cette blague ? Moi, j’ai cette affreuse machine dans mon corps ? Ce truc qui change les mots, les phrases, qui abolit la pensée, la raison, la mémoire !

TREMBLER de Catherine Laborde


Et puis les phrases deviennent des labyrinthes sans issue, je tourne sur moi-même, tout devient flou et vertigineux, et les mots se perdent en route. En route vers quoi ? Où dois-je aller ?


TREMBLER de Catherine Laborde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :