Autour des livres,  Chroniques,  Romans et Littérature,  Thrillers

LES SENTIERS DE L’OUBLI de Margaret Mizushima

Editions Le Cercle – Belfond

Une tête, une truffe !

Il y a des livres, vous les voyez, il vous les faut et vous ne pouvez pas l’expliquer ! « Les sentiers de l’oubli » fait partie de ces bouquins en précommandes qu’il me faut à la date de sortie et qui pourtant traînent sur l’étagère en attendant son tour.

J’avais très envie de me mettre à ce thriller et c’est chose faite désormais…

Mon résumé :

Mattie Cobb est une jeune lieutenant cynophile* tout juste diplômée. Son nouveau coéquipier ? C’est Robo, un superbe berger allemand au flair infaillible. Tous deux sont en poste dans la ville où Mattie a toujours vécue. Alors qu’elle doute encore de ses capacités à former équipe avec son nouveau compagnon, celui-ci fait une macabre découverte dans la forêt : le corps d’une jeune fille est à moitié enseveli sous un bosquet. Non loin, la chienne de la victime est retrouvée blessée, le ventre rempli de sachets de poudre blanche. Un accident ? Un deal qui tourne mal ? Mattie n’y crois pas vraiment. Aidé de son fidèle compagnon et du vétérinaire de la ville, elle mène l’enquête. Mais, il faut faire vite … Plus vite que le meurtrier qui s’intéresse à elle …

Alors, qui a tué Grace, cette lycéenne sans histoire ? Pour le savoir, Mattie devra apprendre à travailler avec Robo et surtout à le comprendre. Car sans relation privilégiée avec son animal, elle n’aura pas la clé de l’énigme !

Mon ressenti sur cette lecture :

Je lis peu de livres dont les premiers héros sont les animaux. Pourtant, je devrais je pense. Tout ce qui fait la qualité de cet ouvrage, selon moi, se trouve dans l’étude de la relation entre Mattie et son chien. Et cette relation que l’on voit se tisser au fil des pages, je l’ai trouvé très touchante, sensible, magnifique et très intéressante. Car s’ils ont été formés ensemble, s’ils ont appris à se connaître lors de cet apprentissage, Mattie et Robo viennent tout juste d’arriver sur le terrain. La maîtresse doute encore de sa capacité à communiquer avec son compagnon, à le comprendre et le guider.

Alors, c’est jour après jour que nous voyons cette relation évoluer. On voit que l’auteure s’est très certainement très bien documentée sur les brigades cynophiles* et le monde canin. On apprend d’ailleurs dans sa biographie que son mari est vétérinaire. Le livre est je trouve un bel accent sur le travail de ces équipes. Et puis, je l’avoue, on envie un peu Mattie et son duo … En tout cas, je les ai trouvés très attachants tous les deux …

En ce qui concerne l’intrigue, je dirais qu’elle n’est pas en reste … Une victime, un chien rempli de sachets de drogues, cela m’a beaucoup intriguée et j’ai vraiment été intéressée par la proposition de l’auteure. Pourtant, si tension et suspense sont présents dès les premières pages, je ne m’attendais pas à une telle impression de huis clos. Certes, on est dans une petite ville, un petit bourg donc on peut comprendre ; mais on ne va pas se mentir, on a vite fait le tour des personnages ce qui, en l’absence de nouvelles têtes extérieures réduit le champ des possibles. Et j’ai rapidement eu des doutes avérés …

Néanmoins, j’ai bien aimé ce livre, il se lit bien, c’est une enquête sans prise de tête, qui tient la route et qui donnent envie d’y revenir.

Un thriller façon sauce anglaise bien sympathique.

Pour conclure :

Moi, ce que je retiens de ce livre (et ce pourquoi je le conseillerai), c’est vraiment la relation entre sa maîtresse et son chien. Super intéressant à voir évoluer et à comprendre. J’ai vraiment fait un focus sur cela. Pour moi, tout autour de cela, vient se greffer une intrigue, une enquête policière comme dit précédemment bien plaisante et qui fait passer un bon moment. Bref, un bon package à découvrir, une belle lecture.

Toutefois, je suis curieuse de savoir comment d’autres ont pu le percevoir car je ne suis pas sûr que cela soit de la même façon … C’est ça les livres, ils permettent d’échanger …. Et j’irais sûrement me promener du côté de mes consœurs pour avoir leurs impressions également …

Alors, dites-moi vous en avez pensé quoi ? Je vous ai donné envie de courir à la librairie ? Vous l’avez lu ? J’attends vos commentaires avec plaisir.

A noter : il s’agit d’un premier tome d’une série dont le deuxième est à paraître chez Belfond prochainement.

Brigade cynophile* : équipe militaire, de police ou de gendarmerie composée d’êtres humains accompagnés d’un ou de plusieurs chiens.

Ma note : 15/20


Mes Citations Préférées :

Il n’y a rien de plus réconfortant qu’un bon chien.

LES SENTIERS DE L’OUBLI de Margaret Mizushima

Si tu veux savoir quelque chose que j’ai appris il y a longtemps, et ça te ferais du bien, je pense, c’est qu’on a jamais tort de se sortir d’une situation violente. Tu n’as pas à te casser la tête parce que tu refuses qu’on te casse la gueule.

LES SENTIERS DE L’OUBLI de Margaret Mizushima

Elle n’avait jamais été aussi contente d’avoir un chien pour équipier.

LES SENTIERS DE L’OUBLI de Margaret Mizushima

Une fois qu’on sait ce qu’on veut, il faut se bouger pour que ça arrive.

LES SENTIERS DE L’OUBLI de Margaret Mizushima



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :