Chroniques,  Coups de Cœurs,  Romans,  Romans et Littérature,  Témoignages

L’ÎLE AUX ENFANTS de Ariane Bois

Editions Belfond

Déracinés de force !

C’est grâce aux Editions Belfond, qui m’a gentiment adressé ce livre, que j’ai pu découvrir ce magnifique roman de Ariane Bois et vraiment MERCI !

C’est un roman / témoignage d’une telle justesse et d’une telle sensibilité sur la quête d’identité et les risques de l’adoption qu’il me tarde vraiment de vous donner envie de vous plonger dans l’histoire de ces enfants réunionnais arrachés à leurs parents …

Mon résumé :

Il faut savoir que ce roman se base sur un fait réel : au début des années 60, l’état français arrache des centaines de jeunes enfants réunionnais à leurs parents dans le seul et unique but de repeupler des départements de métropole par la voie de l’adoption. Un scandale longtemps laissé dans le secret impliquant des familles biologiques trompés, des enfants violemment déracinés, accueillis par des familles d’accueil métropolitaines ne voyant là que de la main-d’œuvre bon marché, et des familles d’adoption non préparées, désemparées …

Pauline et Clémence, se sont deux sœurs victimes de cet abominable dispositif ! Enlevées par ce camion rouge, dont elles avaient tant peur, sur le chemin de la maison … Elles n’ont même pas le temps de dire au revoir ! Commence le ballottage de foyers en familles d’accueil, le vol pour la métropole, la séparation pour toujours, les mensonges …

Bien des années plus tard, Pauline rebaptisé Isabelle a tout oublié … On lui a tout caché de son adoption … Malgré ce mal-être inconnu qui la ronge, elle ne veut rien savoir …

C’est sa fille, qui va avoir besoin de partir à la quête des origines de sa mère, pour les sauver …

Toutes les deux !

Mon ressenti sur cette lecture :

Le sujet m’intéressait fortement et je reconnais, depuis un petit moment maintenant, un don aux éditions Belfond, pour dénicher des pépites riches en émotion. Pourtant, je ne m’attendais pas à dévorer ce roman aussi rapidement. Impossible de le lâcher !

Je dirais même qu’il m’a hanté jusqu’à ce que j’arrive à la fin ! Je sais que l’adoption est un sujet qui me touche particulièrement mais là je dois dire, qu’avant tout, le scandale qui en ressort est tellement énorme qu’on ressent un besoin de faire éclater une vérité, des souffrances longtemps dissimulées …

Pourtant, il ne s’agit pas d’un règlement de compte enragé, mais plutôt d’une histoire qui donne enfin la parole à ces petits êtres qui n’avaient rien demandé. On plonge profondément dans le ressenti d’un enfant qui, avec toute son innocence jouait simplement sur une route sur le chemin de la maison et qui tout à coup se retrouve embarqué de force dans un camion qui l’emmène dans un endroit inconnu, un foyer de transit.

Un enfant n’a pas le choix de ses parents, ne choisit pas le contexte dans lequel il grandit … Certes, les parents de Pauline et Clémence étaient pauvres mais elles étaient heureuses … Elles sont si petites, si fragiles, elles ne savent rien des manigances du gouvernement français … Fraîchement arrachées à leurs parents biologiques, ce qu’elles apprennent juste c’est qu’elles vont partir pour toujours pour la France … Pour avoir de nouveaux parents …

C’est terrible, c’est brutal à la lecture, pour nous adultes, alors on peut très bien imaginer la répercussion d’une telle violence sur un enfant.

Alors, au milieu de ce drame, il y a notre héroïne, Pauline. A la fois, si forte et si fragile … Attachée à sa sœur, Clémence, avec qui elle a été enlevée. Elle aurait tellement voulu faire plus pour la protéger, malheureusement à l’arrivée, elles seront séparées.

Pauline fera preuve de courage et de résilience pour s’en sortir, pour survivre à ce bouleversement, à une famille d’accueil aux intentions plus que douteuses …

Et finalement, c’est tellement insupportable que c’est son psychisme qui finira par la protéger en occultant tous ses souvenirs de sa mémoire jusqu’à sa propre sœur, lui permettant de grandir dans une famille adoptive qui la protège au point d’entretenir le secret de son adoption à n’importe quel prix …

Je trouve vraiment que l’auteure retranscrit très bien les sentiments et les ressentis de l’enfant vis à vis d’un changement de vie radical et c’est pour cela que je recommanderais même ce livre dans le cas d’une adoption en toute légalité et très bien préparée : changement d’environnement, de coutumes, de nourriture, sentiment de différence … Le mal-être et le besoin de quête d’identité non résolu qui se transmet de génération en génération m’a bouleversée. Le corps est capable de faire oublier une telle violence pour donner la force de survivre et d’apprendre à vivre mais finalement l’oubli n’est qu’une apparence ! Le besoin de réponses, de panser ses blessures nécessaire à la guérison est toujours là.

Et comme Pauline n’y a pas répondu, c’est à sa fille qu’elle a transmis ce besoin.

Ce livre est grave et dramatique par rapport au sujet qu’il a le mérite de dénoncer mais il est aussi incroyablement émouvant et vibrant au fur et à mesure de la quête de cette jeune fille à la recherche de ses origines réunionnaises. Il m’a beaucoup plus et vous l’avez compris c’est véritablement un coup de cœur ! C’est comme une leçon de vie que l’on a la chance de nous apporter, pour qu’une fois encore, jamais les mêmes erreurs ne se reproduisent. On a du mal à croire que notre pays a pu cautionner et avoir l’idée d’une telle politique ! On aurait vraiment envie que tout cela ne soit que fiction … Car combien d’enfants n’ont pas eu la chance de connaître un dénouement heureux à cette horreur …

A méditer !

Pour Conclure …

C’est un très beau roman qui a le mérite de nous faire découvrir une part très sombre de notre histoire avec justesse, sensibilité, amour et bienveillance … Mais pas seulement, il y a aussi les merveilleux paysages de la Réunion, les liens familiaux … J’ai adoré ! Une vraie pépite !

Vous l’aviez lu ? Vous connaissiez l’histoire de ces enfants ? Vous avez envie de lire ce livre ? J’ai très envie de découvrir d’autres ouvrages de cette auteure … Et vous ?

Ma note : 18/20

Mes citations préférés :

Qui est-elle ? Elle a laissé son identité près de la rivière, sur la route bordée de flamboyants. Elle a oublié les siens, sa langue, son pays, l’ordre du monde d’avant. Si vulnérable, elle a été comme endormie après ce long voyage qui l’a menée jusqu’à ce couple, jusqu’à la Creuse.

L’ÎLE AUX ENFANTS de Ariane Bois

Tout plutôt que d’endurer le visage inquiet, coupable, de ses parents adoptifs, qui l’ont trompée si longtemps, trouvée trop sotte pour affronter la vérité. Que croyaient-ils? Qu’elle ne comprendrait jamais ? Elle métisse, eux si blancs …


L’ÎLE AUX ENFANTS de Ariane Bois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :