Bandes Dessinées,  Chroniques

BD*LE MAÎTRE CHOCOLATIER – T1 de Eric Corbeyran – Gourdon Bénédicte et Chetville

Editions LE LOMBARD

BD Gourmande 100% Chocolat !

J’avoue tout !

Dès que j’ai vu cette bande-dessinée se profiler dans les prochaines sorties, je n’ai fait aucun effort pour résister ! Forcément on cause de chocolat, j’ai quelques faiblesses …

C’est juste cruel : comment résister à un tel ouvrage quand on est fan de lecture et une grande gourmande ? Juste impossible !

Alors, le livre dans une main et la tablette de chocolat dans l’autre, me voici en bonne condition pour apprécier cette nouvelle trilogie et pouvoir vous en parler …

Mon résumé :

Alexis est un brillant chocolatier employé par la chocolaterie belge : Gérard Perdreaux. Incroyablement doué, créatif et novateur, ses créations rencontrent un énorme succès auprès des clients qui en redemandent. Le souci, c’est que notre chocolatier, heureux de vivre de sa passion, exerce dans l’ombre d’un patron souverain qui ne se gêne pas pour s’attribuer les mérites du succès.

Affligé par la dernière décision de celui-ci de virer sa collaboratrice sourde, Alexis prend la porte sur un coup de tête. C’est le début d’une nouvelle aventure …

Encouragé par son amie d’enfance, Clémence, il prend la décision de s’associer afin de créer sa propre boutique et met tout son cœur dans la création d’un chocolat au goût inimitable.

Mais notre créatif est-il vraiment doué en affaires ou plutôt bien naïf malgré lui ? Il semblerait qu’il maîtrise mieux le chocolat que le choix de ses alliés …

Mon ressenti sur cette lecture :

Caché sous un titre évocateur de gourmandise, cette bande-dessinée traite notamment, avec réalisme, d’un sujet très intéressant : la création d’entreprise. Car finalement avoir de l’or entre les mains est une chose mais avoir l’âme d’un entrepreneur en est indéniablement une autre …

Alexis est un artiste, il travaille et connaît le chocolat comme personne et ne pense qu’à vivre de sa passion, au point d’accepter que son talent soit exploité par un autre jusqu’au jour où le vase est plein : il décide de démissionner.

Connaissant son talent, sa meilleure amie, Clémence et une connaissance de celle-ci vont le pousser à prendre les reines de sa propre chocolaterie. D’abord ramené à la raison par l’investissement financier que demande une telle opération, il laisse libre cours à ses rêves quand on lui amène argent, matériel et local sur un plateau doré … Mais notre chocolatier, un brin naïf, ne se méfie pas assez de cet associé tombé du ciel dont la seule préoccupation est de rembourser ses dettes.

Ici commence le côté polar et l’intrigue promise …

Cependant, ce n’est pas tout à fait l’objet de ce premier tome qui nous plonge plutôt, avec réalisme, dans l’univers du décor d’une chocolaterie. En règle générale, j’adore les ouvrages qui permettent d’apprendre et de découvrir le pourquoi du comment et je dois dire qu’ici c’est plutôt bien fait ! On apprend énormément sur le métier d’Alexis, de l’achat des fèves de cacao à la création des sculptures en chocolat, en passant par les étapes de conception, avec douceur et psychologie. Un encart à la fin sur le métier est aussi très riche d’informations et l’ensemble fond dans la bouche comme un bon carré de chocolat …

Il est très intéressant, également, de voir évoluer notre personnage de la place de salarié à patron … La BD appréhende très bien cette transition en montrant non seulement la liberté du nouveau statut comme les inconvénients (problème de financement, d’emplacement, d’embauches, etc.). Notre héros réalise son rêve mais se lance aussi sans parachute avec les risques que cela comporte … Et j’avoue être impatiente de découvrir si son savoir-faire sera suffisant !

Du côté des dessins et de la palette des couleurs, c’est au plus proche du réel également avec un dessin plutôt classique et détaillé. C’est plutôt efficace et adapté au scénario selon moi. J’ai vraiment aimé le ton donné à cet ouvrage autant par le thème que par la façon d’appréhender le sujet. Une histoire parfaitement intégrée à la vie réelle, instructive avec une belle intrigue à venir.

Si j’ai quelque-chose à reprocher, comme d’habitude, c’est l’attente entre les tomes … Je pense que je vais sérieusement penser à attendre qu’une série soit complète avant de l’acheter car à chaque fois, on reste sur sa faim en plein milieu de l’histoire et il n’y a rien de plus frustrant ! Aussi cruel que la fin d’une tablette de chocolat, finalement …

Pour Conclure :

Savoureux, attendrissant, doux et extrêmement bien documenté …

Une belle entrée en matière pour un premier tome qui fait saliver et dont on attend la suite avec impatience !

Alors, vous êtes tenté ? Vous attendez la suite ? Vous ne pouvez pas résister au chocolat ? Laissez-moi vos commentaires, j’y réponds avec plaisir.

Ma note scénario : 14/20   – Ma note dessins : 15/20

Mes Citations Préférées :

J’aime qu’on apprécie mes chocolats pour leur goût, pas qu’on les admire pour leur forme.

Le Maître Chocolatier de Eric Corbeyran – Gourdon Bénédicte et Chetville

Ça fait deux ans que je sélectionne des chocolats de couverture pour Perdreaux … […] J’ai besoin de créer ma propre couverture … De définir précisément ce qui me distingue des autres … D’exprimer clairement le goût que j’ai dans la tête et que j’ai envie de faire partager …


Le Maître Chocolatier de Eric Corbeyran – Gourdon Bénédicte et Chetville

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :