Bandes Dessinées,  Chroniques

BD*LE CARREFOUR de Arnaud Floc’h et Grégory Charlet

Editions Grand Angle

Destins brisés !

 

Une couverture digne d’un vieux manga, deux visages énigmatiques à la fois tristes et résolument tournés vers l’avenir … Touché en plein cœur par cette douce illustration, j’ai tout de suite sortie cette bande-dessinée du bac de la bibliothèque, dans lequel il attendait, sans même en avoir entendu parler … Le présage d’une belle lecture tout en délicatesse comme je les aiment !

 

Mon résumé :

Elias Baumer est enquêteur pour une compagnie d’assurances : comprendre le pourquoi du comment des accidents de voitures est son métier. Nous sommes en plein dans les événements de 1968 et la pénurie d’essence se fait sentir : ambiance.

Ce n’est donc pas sans quelques malencontreuses péripéties qu’il arrive enfin dans le petit village d’Yvette-sur-Loing où se situe sa prochaine enquête : le carrefour de l’Etoile Rouge, tristement connu des habitants pour son taux d’accidents mortels spectaculaires.

Cependant, on voit d’un mauvais œil l’arrivée d’Elias ; pas question que l’on touche à ce sanctuaire si tristement précieux à leurs yeux ! Drôle de réaction, non ? 

Notre enquêteur va vite être rejoint par sa fille avec qui tous les liens sont rompus. Car elle seule sait … Oui, elle sait trop bien pourquoi il a fait le choix de s’occuper de cette affaire.

 

Dans un lieu peuplé d’hommes et de femmes endeuillés, un père et une fille s’affrontent … »

 

Quel lourd secret cache cette famille brisée ?  Comment faire face à la vérité ? Comment se reconstruire quand sa vie est basée sur un aussi gros mensonge ? 

Yvette-sur-Loing et son carrefour, ce n’est pas le fruit du hasard …

 

Mon ressenti sur cette lecture :

 Je dois dire que j’aime énormément ce type d’albums. Humainement, je trouve qu’ils ont beaucoup à nous apporter et les illustrations nous offrent souvent une très belle approche du récit. Alors, je n’ai pas été déçue par « Le Carrefour ».

C’est l’histoire d’une famille en miettes (comme il a dû en avoir tant autres à cause de ce croisement de la mort) sur laquelle l’auteur met l’accent avec une infinie pudeur et une délicatesse si palpable que je n’ai pu que ressentir de l’empathie pour ce père et sa fille, qui sous nos yeux apprennent de nouveau à s’apprivoiser.

Surmonter le drame et la culpabilité, comprendre pour tourner la page, renouer avec les siens pour enfin se tourner vers l’avenir … Un magnifique recueil de sentiments humains au scénario et aux illustrations parfaitement maîtrisés.

J’ai toutefois été un tout petit peu décontenancé par le regard des villageois vis à vis d’un lieu qui génère autant de drames … C’est sans doute aussi, ce qui donne toute son authenticité à cette BD, me direz-vous …

L’avez-vous lu ? Dites-moi ce que vous en avez pensé ? 

 

Pour Conclure …

Un récit triste et en même temps plein d’espoir et d’amour.

Des graphismes aux allures d’anciens mangas dont les traits et les couleurs rigoureusement choisis collent parfaitement au scénario.

A découvrir !

Ma note scénario : 14/20   – Ma note dessins : 14/20

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :