Chroniques,  Romans,  Romans et Littérature

LA FILLE QUI N’AVAIT PAS DE NOM de Diney Costeloe

Editions City

Rester forte malgré les épreuves !


Qu’elles soient réelles ou pure fiction, les histoires dans lesquels nous plongent les livres sont souvent fortes et marquantes comme celle de Lisa dont le résumé et la couverture m’ont littéralement fait craquer … 

C’est sur le blog de Prettybook que j’ai découvert ce livre, un peu avant les fêtes, et c’est tout naturellement qu’il s’est retrouvé dans ma Wishlist de Noël.

 Et il n’a pas eu à attendre longtemps sur les étagères, j’avoue que, dévorée par la curiosité,  je me suis très vite plongé dedans ! 

 

Alors, de quoi nous parle ce nouvel ouvrage publié fin 2018 ?

Du destin compliqué d’une jeune Allemande juive de treize ans dans l’obligation de fuir l’Allemagne seule afin de se protéger de la folie meurtrière d’Hitler. En effet, face au danger, ses parents décident de l’envoyer à Londres, en sécurité dans une famille d’accueil prête à la protéger.

C’est ainsi que Liselotte devient Lisa et se retrouve dans son nouveau foyer auprès d’un couple aimant, en mal d’enfant, qui font tout pour apprivoiser la fillette désemparée.

Premier problème rencontré : la barrière de la langue. Mais grâce à une force de caractère incroyable, Lisa va tout faire pour s’accommoder de sa nouvelle vie et s’y intégrer avec succès.

Seulement, les ambitions effroyables d’Hitler continuent et avec lui la guerre … Les bombardements ne tardent pas à atteindre Londres et la vie de Lisa s’en trouvera de nouveau bouleversée. Alors, qu’elle est seule dans la rue, en chemin pour ce rendre chez une amie, elle est surprise par une attaque. Notre héroïne sera retrouvée sous les décombres.

A son réveil à l’hôpital, elle a perdu la mémoire. Qui est-elle ? Comment s’appelle t’elle ? Ou habite-elle ? Autant de questions sans réponse qui ne lui permettront pas de rejoindre ses parents d’accueil qui finissent par la croire morte.

Lisa est désormais orpheline et devient Charlotte. 

Les mains tendues sur sa route aideront cette petite fille à survivre, à se construire, se reconstruire et à devenir une femme.

C’est donc un émouvant portrait de femme, dans la triste réalité de l’histoire, que nous propose de découvrir Diney Costeloe à travers ce dernier opus.

 

Mon ressenti sur cette lecture …

Je ne sais pas pourquoi mais à la découverte du livre, je dois avouer que j’ai pris peur face aux 542 pages écrites en très petits caractères. C’est bête et cela m’arrive rarement mais sans que je sache l’expliquer c’est avec, je l’avoue, un énorme à priori que j’ai commencé la lecture : « je le sens pas, il va pas me plaire … »

Et bien j’avais tort ! Certes, il est long, on va pas se le cacher, mais je suis très vite arrivé au cœur de Londres pour un changement d’époque radicale.

J’ai adoré découvrir le destin de cette jeune fille sur fond de contexte historique. C’est le genre de roman qui vous permet de découvrir ou de redécouvrir ce qu’à pu être la vie d’avant… La terreur, la survie …

L’entraide sous toutes ses formes, c’est vraiment ce qui m’a frappé dans ce roman … 

C’est un ouvrage émouvant, un destin semé d’embûches qui nous fait mesurer notre chance … Malgré le contexte, je ne l’ai pas trouvé triste mais plutôt plein d’espoir comme l’indique la couverture.

Lisa est incroyablement forte et courageuse comme la plupart des personnages du livre. Alors, c’est vrai qu’il est long mais je n’ai pas ressenti un moyen de prendre un raccourci. Pour moi toutes les pages sont justifiées. L’auteure dépeint avec justesse les sentiments et les ressentis de chacun des personnages. 

Pour toutes celles et ceux qui aiment les destins hors du commun et qui sont attirés par les contextes historiques, ce livre vous conviendra j’en suis sûr !

 

Pour Conclure …

C’est 548 pages, certes, mais c’est surtout un roman émouvant, porteur d’espoir qui se lit assez bien …

Plein d’humanité, le destin de Lisa est une découverte à partager et un formidable moyen de se souvenir pour ne jamais oublier …

 

Ma note : 14/20

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :