Littérature Japonaise,  Romans,  Romans et Littérature

LA PAPETERIE TSUBAKI de Ogawa Ito

Editions PHILIPPE PICQUIER

Raffinement Japonais : faites-vous plaisir et respirez profondément !

Il y a des livres qui nous transportent si bien, nous prennent par la main, nous emmènent … Percevoir son monde imaginaire, son environnement pour pouvoir le sentir, le toucher …

C’est souvent le cas des romans japonais: comme si vous y étiez ! Avant même d’ouvrir « la papeterie Tsubaki » d’Ogawa Ito, je savais que je trouverais ces moments privilégiés, si particuliers où l’on est plus ici mais là-bas ! Dans une petite boutique du japon, au détour d’une rue de Kamakura, j’étais si bien avec Hatoko … Je sens encore cette odeur si particulière, mélanges d’encres, de papiers, de thé et de délicatesse ! Un rêve éveillé de bien-être …

Hatoko est une jeune japonaise élevée par sa grand-mère (l’aînée) aujourd’hui décédée. De retour à Kamakura où se trouve la papeterie Tsubaki, tenue de génération en génération, la voici qui prend la relève dans la tradition d’écrivain public inculquée par l’aînée.

Ecrire pour les autres : peser chaque mot selon la personnalité de chacun, le contexte, choisir avec soin le papier, le support, l’encre, le stylo, le pinceau, l’alphabet, le sens d’écriture, l’enveloppe, le timbre … Aimer les gens, se mettre à la place de l’autre, ressentir l’importance de chacun des éléments qui composent une lettre … l’art est difficile ! Tout comme les requêtes des clients, parfois aussi farfelues les unes que les autres …

Se plonger dans l’histoire de la papeterie Tsubaki, c’est écouter, observer et sourire. Ecouter et sourire aux étranges demandes des visiteurs, observer Hatoko rentrer dans leurs peaux pour chercher l’inspiration … C’est aussi sentir ! Sentir l’encre, le papier, le thé qu’elle se promet d’offrir à chaque client … C’est vivre ! Vivre dans cette boutique témoin de si belles histoires … Vivre avec Hatsuko, ses peines, ses joies, ses amitiés, ses partages …

Enfin, c’est voyager ! Visiter le Japon au fil des saisons , ses rites, ses coutumes, ses traditions, ses temples, sa gastronomie, sa sagesse, ses cerisiers en fleurs …

Vous l’avez compris, ce livre c’est avant tout un panier de petits contes qui formeraient une grande poésie d’amour … Si dans votre désir du moment vous cherchez l’action, le suspens, alors passez votre chemin car c’est tout le contraire : c’est plutôt, prendre le temps, écouter son prochain, aimer, visiter, sourire, découvrir … Se retrouver, s’apaiser …

Un chemin à suivre au pays du soleil levant que j’ai beaucoup apprécié : le vieux Japon et toutes ses formes d’authenticité.

Si vous avez besoin d’appuyer sur le bouton pause, c’est une belle parenthèse que nous propose ici les éditions Philippe Picquier.

Alors pourquoi ne pas en profiter ? Les effets durent même après avoir tourné la toute dernière page … Zénitude assurée !

Pour Conclure …

Apaisant et plein d’humanité, une lecture hors du temps exactement comme je les aime avec de belles découvertes culturelles.

Si c’est le moment pour vous alors bouquinez, plongez et dites-moi ce que vous en pensez !

Ma note : 14/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :