Bandes Dessinées

BD*LE JOUR OU LE BUS EST REPARTI SANS ELLE de Marko Beka

Editions BAMBOO EDITIONS

RÉFLEXIONS DE VIE !

Il y a déjà un moment que j’avais remarqué cette BD dans une revue de développement personnel …

Moi qui aime les petits contes de sagesse et bien je n’ai pas été déçue ! C’est si magnifique quand c’est si bien illustré et quand en plus cela fait relativiser sur la vie !

Un bon thé de thé noir de Noël avec une cuillère de miel et c’est parti …

Je rejoins Clémentine, jeune fille mal dans sa peau et qui se cherche … Croyant trouver la réponse à ses questions dans le yoga, la voici qui tente désespérément de se lever à l’aube pour sa salutation au soleil ! Mais c’est bien compliqué, son corps semble ne pas pouvoir ou ne pas vouloir être d’accord avec ces réveils bien matinaux.

Bien décidé à pratiquer la méditation et la zen-attitude, elle s’inscrit à un séminaire d’un weekend avec “un maître” très connu mais visiblement très antipathique.

Alors, qu’elle est dans le bus avec tous les participants, elle ne se sent plus du tout à sa place avec ces personnes bien différentes d’elle.

Puis, le bus fait une halte à une épicerie bio … Partie aux toilettes, lorsque Clémentine revient … Le bus est reparti sans elle ! Et tout commence ici …

Perdue et paniquée, elle fait alors connaissance avec Antoine, l’épicier ! Un personnage extrêmement simple, réfléchi et gentil auquel elle va facilement se confier.

Antoine et ses amis par leurs magnifiques contes zen vont doucement la mener sur son chemin de vie.

Mais pas que Clémentine …

Car effectivement à travers elle, le lecteur est aussi invité à changer de chemin … A relativiser …

Sans même sans apercevoir ces petites histoires pleines de sagesse nous apaisent comme Clémentine !

J’ai beaucoup aimé ce premier volume plein d’optimisme en toute simplicité … On peut facilement s’identifier à cette histoire et se mettre à la place de notre héroïne. Quand aux illustrations, elles sont douces, rafraîchissantes …

Les petits contes sont pour certains connus mais la mise en image rend le message encore plus parlant sans pour autant être moralisateur.

Cette collection a déjà deux autres volumes : le jour où elle a pris son envol et le jour où elle n’a pas fait compostelle.

J’ai lu le deuxième opus (le jour où elle a pris son envol) qui je dois dire, m’a beaucoup moins enthousiasmé ! Le dessin reste magnifique certes, mais il est beaucoup plus difficile de s’identifier à Clémentine dans le volume 2.

En effet, dans cette deuxième BD, Clémentine reste insatisfaite de sa vie c’est pourquoi elle est invitée à continuer sa quête avec un ami d’Antoine en quittant son travail et en voyageant de pays en pays où elle retrouve des personnes qu’elle a déjà croisées dans le premier livre.

Beaucoup plus facile dans une fiction que dans la réalité !

Du coup, je n’ai pas tellement envie de partir vers compostelle … Je trouve que le premier tome se suffit à lui-même !

Je n’ai pas accroché à la suite mais c’est vraiment dommage car c’est un bel ouvrage !

Pour Conclure …

J’ai adoré les personnages, l’histoire, la simplicité, le dessin, l’humour de cette BD qui nous apporte vraiment zénitude, sourire et sagesse !

Apprendre à apprécier sa vie et à l’aimer en faisant apparaître le positif avant le négatif pour voir sa vie autrement ! Et sans lourdeur !

Un premier tome où tout le monde peut s’identifier …

Ma note scénario “le jour où le bus est reparti sans elle” : 14/20 

Ma note scénario “le jour où elle a pris son envol” : 10/20 

Ma note dessins : 15/20

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *