Romans,  Romans et Littérature

IL ÉTAIT UNE LETTRE de Kathryn Hughes

Editions Calmann-Lévy

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

Voici un ouvrage à l’impact surprenant ! Vendu dans les livres romantiques, c’est le doigt sur un thème important comme celui des violences faites aux femmes qui a tout de suite retenu mon attention.

Nous sommes dans les années 70, Tina vit avec un mari violent, alcoolique et manipulateur. Régulièrement battue et humiliée, c’est une femme courageuse mais incroyablement naïve. Prise dans la spirale des mensonges et des promesses de son bourreau, sûrement aveuglée par l’amour, elle ne parviendra pas à s’extirper à temps de ses griffes et à éviter le drame.

Le récit faisant preuve de réalisme dans ses descriptions, je me suis parfois agacée de la naïveté et de la gentillesse de Tina envers son mari et je n’ai eu qu’une envie pendant cette lecture : la faire réagir et lui faire ouvrir les yeux ! Mais, il est vrai qu’il est bien plus facile dans ce genre d’histoires de faire preuve de lucidité pour percevoir la relation toxique et l’emprise psychologique quand nous sommes le regard extérieur.

Alors bien sûr, en tant que livre romantique (d’ailleurs si vous n’aimez pas les romans à l’eau de rose, fuyez !), l’intrigue principal se trouve évidemment ailleurs, dans d’autres ingrédients, entre deux époques …

Il y a donc un lien entre deux histoires de vie et en suivant le fil conducteur on revient donc à Tina échappant à son sinistre quotidien en faisant du bénévolat, le dimanche, dans une boutique de vente de vieilles friperies et c’est dans la poche d’un vieux pantalon destiné à la vente qu’elle tombe sur une lettre d’avant-guerre destinée à une mystérieuse Christina.

Bien des années avant, Christina alias Chrissie a dû faire face à un cruel destin engendrant de terribles blessures psychologiques jamais réparées. Nous apprenons donc que son amour de jeunesse l’a mise enceinte par accident et a mystérieusement disparu après l’annonce de sa grossesse. Reniée par sa famille, elle se voit arracher de force son bébé afin qu’il soit remis à l’adoption par des sœurs aux pratiques douteuses.

Tina, convaincue que cette enveloppe doit être remise à sa destinataire se mets à faire des recherches pour la retrouver. Et si elle se doute bien que cette simple lettre aurait pu changer le passé, elle ne se rend pas compte encore du pouvoir de la vérité qui lui, va bouleverser la vie de tous nos personnages dans le présent.

L’auteure nous fait passer d’une époque à l’autre sans nous perdre. Le fil de lecture étant fluide et agréable à suivre, il se dégage une certaine empathie, tendresse pour nos héroïnes.

J’ai aimé le style de Kathryn Hughes et son choix d’évoquer les violences conjuguales avec deux exemples diamétralement opposés à la description parfaite faisant réellement ressortir la souffrance de ces deux femmes.

Cependant, je ne suis pas sûr que le livre plaise à tout le monde étant donné son côté « tout est bien qui finit bien ».

De mon côté, j’insiste c’est le réalisme du thème abordé que je retiens principalement mais ce n’est pas pour autant que je n’ai pas passé un bon moment de détente; le romantisme a de bons côtés ! On a besoin de s’apaiser et de rêver à de jolies histoires comme celles-ci !

Alors, vous il vous tente ?

Ma note : 14/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :