Romans,  Romans et Littérature

BABY JANE A BROADWAY de Ahava Soraruff

Editions Charleston

IL SUFFIT DE L’ESPACE D’UN INSTANT ET TOUT BASCULE …

Un laps de temps, une fraction de secondes, un événement … Un instant … Et rien ne sera jamais plus comme avant ! La vie prend un autre tournant …

Si ce livre devait être une leçon alors c’est bien celle-là que j’en retire … La fragilité de la vie !

Charlotte a toujours eu des rapports particuliers avec sa mère Tess ; celle-ci est renfermée sur elle-même, froide et secrète et ne lui a toujours témoignée que peu d’affection. Sa fille en a terriblement souffert et en souffre encore ! Tout juste sait-elle que ce père qui a tant fait pour combler le manque d’amour maternel, n’est pas son père biologique. Au fond, c’est la seule chose qu’elle a toujours su. Jamais sa mère ne lui a parlé de son passé et de son géniteur. Enfermé dans sa douleur et son mutisme depuis tant d’années, la voilà tout à coup prête à se livrer à sa fille … Ainsi, elle commence le récit de sa vie.

Et nous, lecteur, c’est avec intérêt et curiosité que nous embarquons dans la machine à remonter le temps qui nous mène tout droit dans les années 1980. Tess est une jeune danseuse prometteuse qui a vu sa vie basculer à la suite d’un terrible incendie qui lui laissera pour lourde séquelle “la peur du dehors”. Alors enfermée dans ses angoisses et ses tocs, c’est avec émotion que nous allons suivre son combat contre cette maladie appelée agoraphobie.

C’est avec tendresse et empathie que nous la verront reprendre goût à la vie grâce à une audition hasardeuse. Cette chance inespérée pour laquelle elle ne va cesser de se battre. Seule la naissance de BABY JANE, ce personnage de cabaret qu’elle tentera progressivement d’apprivoiser est susceptible de pouvoir la sauver.

Ambiance cabaret, amitiés, desamitiés, amours et désamours, tout est superbement réunis pour comprendre, sans pour autant excuser, le comportement de Tess vis à vis de sa fille.

Alors après tous ces efforts et au sommet de sa gloire, enfin heureuse, quel nouveau sort du destin viendra bouleverser la vie de notre héroïne ? Où est le véritable père de Charlotte ? Qu’est-il devenu ? Pourquoi sa mère est-elle si distante depuis toutes ces années ?

Ce roman est touchant et saisissant, ne serait-ce que par la personnalité, la force donnée à chacun des personnages.

Le mal-être et le quotidien d’une personne souffrant d’agoraphobie mais aussi le désarroi et l’incompréhension de ses proches fait l’objet d’une description criante de vérité. Sociabilité, dépendance, sentiments et dépassement de soi … Le tout délicatement posé sur un fond de mélodie burlesque que vous ne pourrez pas vous empêcher de fredonner … Tout est prétexte à vous laisser bercer par cette histoire de vie.

Charlotte, après toutes ces années, en sortira le cœur apaisé … J’ai envie de dire que c’est communicatif … Bizarrement le lecteur aussi également !

Merci aux Editions Charleston pour ce nouveau trésor et à l’auteur qui nous surprends jusque dans ces remerciements : “Je ne souffre nullement d’agoraphobie, je ne sais pas danser et je n’ai pas connu les années 1980” !

Un doux roman où couleurs du passé ont influencés la couleur du présent ; où révélations et non-dits nous plonge dans une histoire passionnante !

Ma note : 16/20

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *